- PUBLICITÉ -

Résultats de recherche pour: Sonia Paulus

De nouvelles interrogations autour du Complexe aquatique du Lac

Le projet du Centre aquatique du Lac a fait l’objet de nouvelles interrogations lors de la séance ordinaire du 27 avril dernier des élus de Sainte-Marthe-du-Lac, lorsque le conseiller municipal François Robillard a dit douter qu’il puisse être mis en branle, comme prévu, au mois de juin prochain, puisque le zonage du terrain où il sera érigé ne le permettrait pas.

Sainte-Marthe-sur-le-Lac: le projet du centre aquatique rencontre peu d’opposition

Ce sont finalement 94 personnes habiles à voter qui ont demandé à ce qu’un scrutin référendaire soit mené concernant le projet de construction du Centre aquatique du Lac, à Sainte-Marthe-sur-le-Lac, un nombre nettement insuffisant puisque qu’un minimum de 1 370 demandes étaient requises pour forcer le conseil municipal à le tenir.

Sainte-Marthe-sur-le-Lac: les élus vont de l’avant avec le projet de centre aquatique

Afin d’éviter de perdre une subvention de 6 M$ des gouvernements québécois et fédéral, les membres du conseil municipal de Sainte-Marthe-sur-le-Lac ont adopté à l’unanimité, le mardi 23 mars dernier, le règlement numéro 685 afin d’autoriser un emprunt de 14 162 000 $ en vue de la construction du Centre aquatique du Lac sur un terrain situé du côté ouest du parc Félix-Leclerc. Au total, une dépense de 16 162 000 $ est prévue pour financer l’ensemble de ce projet.

Intimidation sur les réseaux sociaux: Les élus saluent la campagne de l’UMQ

L’Union des municipalités du Québec (UMQ) lançait, le 18 janvier, une campagne nationale ayant pour thème «La démocratie dans le respect, par respect pour la démocratie» afin de sensibiliser le peuple québécois à faire preuve de respect envers ses élus lorsqu’il les interpelle par le biais des réseaux sociaux. Les maires des Basses-Laurentides ont salué cette initiative.

- PUBLICITÉ -

Abattage d’arbres à Sainte-Marthe-sur-le-Lac: la Ville mandate des avocats et resserre sa règlementation

Faisant suite à l’abattage illégal d’arbres dans un boisé situé à l’intersection du chemin d’Oka et du boulevard des Promenades sur deux lots appartenant au promoteur GBD Construction, survenus les 19 et 23 décembre dernier, les élus de Sainte-Marthe-sur-le-Lac ont mandaté la firme Trivium Avocats pour que celle-ci prenne tous les recours judiciaires appropriés pour que les arbres en question soient remplacés et réclame des fautifs tous les dommages subis par la Ville.

Abattage d’arbres à Sainte-Marthe-sur-le-Lac: «C’est une forêt qui a été assassinée»

C’est avec consternation que des citoyens de Sainte-Marthe-sur-le-Lac ont à nouveau pris la mesure, le lundi 28 décembre au matin, de l’ampleur de la coupe effectuée par Gestion Benoit Dumoulin (GBD) dans un boisé d’une superficie d’environ 2,5 hectares situé à l’intersection du chemin d’Oka et du boulevard des Promenades, côté nord-est, où des dizaines d’arbres jonchent désormais au sol.

Gel du compte de taxes à Sainte-Marthe-sur-le-Lac

Les citoyens de Sainte-Marthe-sur-le-Lac profiteront d’un gel du compte de taxes salutaire l’an prochain. La mairesse, Sonia Paulus, en a fait l'annonce lors de l’adoption des prévisions budgétaires 2021 de la Ville, le 15 décembre dernier. C’est donc dire que tous les taux de taxation de même que les tarifs seront gelés en 2021.

L’avenir du service sécurité incendie au cœur des discussions à Sainte-Marthe-sur-le-Lac

Lors de la plus récente séance du conseil municipal de Sainte-Marthe-sur-le-Lac, le 24 novembre, le conseiller indépendant François Robillard a questionné la mairesse Me Sonia Paulus au sujet de l’avenir du service incendie. Il s’en est suivi de vives discussions.

Avis de la DSP: L’eau peut être consommée à Sainte-Marthe si elle est claire

Dans un communiqué de presse émis le 5 novembre, la Ville de Sainte-Marthe-sur-le-Lac parle de «résultats rassurants» à la suite de l’évaluation réalisée par la Direction de la Santé publique (DSP) concernant la concentration en manganèse dans son eau. La DSP confirme, entre autres, que l’eau claire peut être consommée sans restriction au robinet par les enfants de plus d’un an et les adultes.

- PUBLICITÉ -