- PUBLICITÉ -

Résultats de recherche pour: Sonia Paulus

De l’aide additionnelle pour les sinistrés de Sainte-Marthe-sur-le-Lac

Comme l’avait laissé entendre sa collègue de la Sécurité publique, Geneviève Guilbault, il y a une douzaine de jours, la ministre des Affaires municipales et de l'Habitation du Québec, Andrée Laforest, a confirmé que les sinistrés de Sainte-Marthe-sur-le-Lac pourront bénéficier d'aide additionnelle.

Sainte-Marthe-sur-le-Lac: La ministre Guilbault promet des «mesures spéciales»

Tout en reconnaissant que tout n’est pas parfait et disant entendre l’angoisse tout comme l’inquiétude que vivent certains sinistrés, la ministre de la Sécurité publique du Québec, Geneviève Guilbault, a voulu se faire rassurante quant au traitement des demandes d’indemnisation reçues à la suite des inondations du printemps dernier et de la rupture soudaine de la digue à Sainte-Marthe-sur-le-Lac.

«Je soutiens mon journal local!»: Les maires parlent d’une seule voix

Le 20 août, en lançant la campagne «Je soutiens mon journal local», la Fédération professionnelle des journalistes du Québec (FPJQ) interpelait les élus de tous les paliers de gouvernement afin qu’ils se penchent sur l’avenir des journaux régionaux. En marge de cette offensive de la FPJQ, menée au nom du droit du public à l’information, les maires des Basses-Laurentides se sont rangés, pour la plupart, derrière leur hebdo local.

Crues printanières: Les municipalités d’ici recevront 49,2 M$ d’Ottawa

Après les mauvais moments vécus aux printemps 2017 et 2019, les élus des municipalités riveraines des Basses-Laurentides ont eu l’occasion de se réjouir ces derniers jours, alors que les gouvernements du Québec et du Canada ont annoncé coup sur coup qu’ils accorderaient un montant totalisant 100 millions de dollars pour contrer les futures crues printanières.

Les sinistrés de Sainte-Marthe-sur-le-Lac pourront reconstruire s’ils le désirent

Même si les dommages d’une résidence qui a été inondée à Sainte-Marthe-sur-le-Lac excèdent 50 % de sa valeur à neuf, celle-ci pourra malgré tout être reconstruite par son et ses propriétaires s’ils le désirent, a décrété, le lundi 17 juin dernier, le gouvernement du Québec.

- PUBLICITÉ -

Sainte-Marthe-sur-le-Lac: Une hypothèse pour expliquer le bris de la digue

Les hypothèses concernant les causes ayant provoqué, le samedi 27 avril dernier, les inondations à Sainte-Marthe-sur-le-Lac sont nombreuses, et l’une de celles-ci voudrait que ce soit des travaux menés une semaine auparavant à l’endroit même où la digue a cédé, notamment avec un tracteur muni de fourches, qui expliquerait tout ce qui s’en est suivi.

Lettre d’une mairesse sinistrée à ses concitoyens: «Je resterai debout…»

La mairesse de Sainte-Marthe-sur-le-Lac, Sonia Paulus a publié une lettre, sur le site de la ville, destinée aux résidants sinistrés, le samedi 25 mai. Dans ce témoignage de plusieurs paragraphes, elle déclare, entre autres, vouloir «rester debout», pour la défense des intérêts de ses concitoyens qui sont «sans voix» devant l’angoisse et l’inconnu. Voici l’intégralité […]

Une nouvelle cartographie qui suscite des interrogations

Un projet de nouvelle cartographie des zones inondables de la région métropolitaine, incluant les municipalités de la MRC de Deux-Montagnes longeant le lac des Deux Montagnes, a été déposé par la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM) et pourrait, s’il est adopté, avoir des conséquences importantes sur le plan des assurances pour les propriétaires concernés. Pour l’instant, ce projet suscite beaucoup d’interrogations...

Les travaux de pompage ont débuté dans la «zone rouge»

Après avoir réussi, dimanche dernier, au terme d’une délicate et complexe opération, à colmater à la hauteur de la 27e Avenue, la fameuse brèche de la digue qui avait cédé une semaine plus tôt, à Sainte-Marthe-sur-le-Lac, les travaux de pompage ont enfin débuté lundi dernier dans le secteur situé entre les 23e Avenue et 29e Avenue.

Inondations: Recours collectif envisagé, retour à la maison et situation toujours sous surveillance

Tous les regards demeurent toujours tournés vers Sainte-Marthe-sur-le-Lac où des centaines des 6 000 personnes qui ont dû être évacuées d’urgence ont commencé, hier (mardi), à réintégrer leur résidence pour y constater l'ampleur des dégâts et où, en outre, un groupe de sinistrés songe maintenant à intenter un recours collectif contre la Ville pour «négligence».

- PUBLICITÉ -