- PUBLICITÉ -

Résultats de recherche pour: Serge Otsi Simon

Les résidents craignent une autre Crise d’Oka

Inquiets des vives tensions actuelles entre le territoire de Kanesatake et leur petite municipalité, les Okois craignent de revivre une seconde Crise d’Oka. Bien qu’ils appuient la position défenderesse de leur maire Pascal Quevillon, qui souhaite à tout prix éviter que le village se retrouve enclavé par la communauté mohawk, les citoyens le pressent de chercher des solutions pour éviter une nouvelle crise.

Les Mohawks freinent le projet

En raison du dépôt d’une mise en demeure de la part des Mohawks, de Kanesatake, Gestion Benoît Dumoulin (GBD) Construction a annoncé à la municipalité d’Oka, par écrit, qu’elle abandonnait l’idée d’ériger le nouveau projet immobilier qui fut présenté sous le nom du «Domaine du Calvaire d’Oka» . C’est ce que le Journal de Montréal […]

Une situation qu’il faut régler «au plus sacrant!»

Bien qu’il ait lui-même approuvé le déménagement du centre de tri G&R Recycling, du rang du Milieu vers le rang St-Jean, lors de la séance du conseil de bande du 7 octobre 2014, le grand chef du conseil mohawk de Kanesatake, Serge Otsi Simon, est conscient de la grogne que cette décision a suscité, depuis, chez certains agriculteurs. Il affirme maintenant vouloir régler cette situation «au plus sacrant» .

- PUBLICITÉ -

Le Grand chef Simon somme le maire Quevillon de s’excuser

Dans une lettre datée du 11 août qu’il a faite parvenir au maire d’Oka, Pascal Quevillon, le Grand chef du Conseil Mohawk de Kanesatake, Serge Otsi Simon, lui demande des excuses publiques pour avoir déclaré que le promoteur du Domaine des collines d’Oka avait conclu, en 2003, une entente avec le Conseil Mohawk.

- PUBLICITÉ -