- PUBLICITÉ -

Résultats de recherche pour: Oka

Oka adresse ses demandes à Ottawa

Lors de la séance ordinaire du conseil municipal d’Oka, tenue le 6 août, le maire Pascal Quevillon demande au gouvernement fédéral de jouer son rôle dans le conflit qui l’oppose à la communauté de Kanesatake. Adoptées à l’unanimité, ces résolutions, trois au total, exhortent notamment les représentants fédéraux à instituer un moratoire sur la déclaration […]

La ministre D’Amours présente à la Rencontre/événement sur les langues des Premières Nations

La Société arts et culture d’Oka est heureuse d’annoncer que Sylvie D’Amours, députée de Mirabel, ministre responsable des Affaires autochtones et ministre responsable de la région des Laurentides sera présente ce samedi 27 juillet pour assister à la Rencontre/ événement organisée par la SAC.

- PUBLICITÉ -

Les résidents craignent une autre Crise d’Oka

Inquiets des vives tensions actuelles entre le territoire de Kanesatake et leur petite municipalité, les Okois craignent de revivre une seconde Crise d’Oka. Bien qu’ils appuient la position défenderesse de leur maire Pascal Quevillon, qui souhaite à tout prix éviter que le village se retrouve enclavé par la communauté mohawk, les citoyens le pressent de chercher des solutions pour éviter une nouvelle crise.

Le maire d’Oka craint que sa municipalité soit enclavée par les Mohawks

Face à la possibilité que le Conseil mohawk de Kanesatake se porte acquéreur de 95 % des terrains développables à Oka, le maire Pascal Quevillon et son conseil municipal convoquent ses citoyens à une séance d’échanges et d’information concernant cette question qui ferait en sorte que le noyau villageois de sa municipalité et le secteur de la Pointe-aux-Anglais seraient enclavés. Et pour le maire Quevillon, il est surtout important d’envoyer un message clair à cette occasion; un message à l’effet que «Oka n’est pas à vendre».

- PUBLICITÉ -