- PUBLICITÉ -

Résultats de recherche pour: Petit Théâtre du Nord

Nous nous sommes tant aimés: un parfum d’accomplissement

Au risque de froisser quelques susceptibilités, le Petit Théâtre du Nord (PTDN), qui occupe le paysage culturel des Basses-Laurentides depuis maintenant 24 ans, vient de trouver enfin sa vraie maison. Et pour inaugurer le magnifique Centre de création de Boisbriand, expressément conçu pour lui, il vous propose un spectacle savoureux, portant la signature de Simon […]

Nous nous sommes tant aimés: histoires d’amitiés au Petit Théâtre du Nord

Vous ne rêvez pas, les artisans du Petit Théâtre du Nord (PTDN) ont amorcé un cycle nouveau en déclamant un texte inédit de Simon Boulerice, sur la scène du Centre de création de Boisbriand, un lieu tout neuf expressément conçu pour eux, dont l’inauguration avait dû être repoussée d’une année complète, à cause de la pandémie.

Le PTDN fait campagne: habillez un siège vide et soutenez le théâtre d’ici

Elle aura finalement lieu, la 23e saison du Petit Théâtre du Nord (PTDN). Il sera enfin inauguré, ce centre de création expressément conçu pour lui. Elle s’animera, cette salle de création si longtemps désirée, qui fera résonner les mots inédits de la dramaturgie québécoise. Tout cela existera, mais il faut bien le dire, dans l’adversité, dans un contexte où l’on sait d’ores et déjà qu’on dépensera plus d’argent qu’on en fera.

Une reprise de la saison 2020 au Petit théâtre du Nord? Il est permis d’espérer!

À pareille date, l’an dernier, le Petit théâtre du Nord (PTDN) entrevoyait la saison 2020 avec une fébrilité renouvelée. On s’apprêtait à inaugurer la salle du Centre de création de Boisbriand, en présentant la nouvelle pièce de Simon Boulerice, auteur à succès, metteur en scène et comédien, formé de surcroît à l’École de théâtre professionnel de Lionel-Groulx. Quand soudain le temps s’est arrêté.

Le Petit théâtre du Nord: création, découverte et partenariats en tous genres

Si tout se passait toujours normalement, dans la vie, le Petit théâtre du Nord (PTDN) et la Ville de Boisbriand en seraient à faire le bilan d’une première production théâtrale, du passage entre deux saisons et de cette cohabitation souhaitée entre une compagnie de théâtre professionnelle et certains organismes culturels en quête d’un lieu pour s’exprimer.

- PUBLICITÉ -

École de Théâtre professionnel du Collège Lionel-Groulx: Réinventer la roue

En plus de participer à la gestion du Petit Théâtre du Nord, Sébastien Gauthier porte, depuis deux ans, le chapeau de coordonateur de l’École de Théâtre professionnel (ÉTP) du Collège Lionel-Groulx, une institution qui a également été malmenée par la COVID-19.

Le Petit Théâtre du Nord doit reporter sa saison

Les principaux diffuseurs de spectacles de la région jonglent du mieux qu’ils peuvent avec les aléas de la crise actuelle et doivent ajuster ponctuellement leur programmation, au fur et à mesure des recommandations émises par la Santé publique et des décisions prises par les autorités gouvernementales.

La vérité se cache entre les murs

Avant d’entrer dans la salle, on ne sait à peu près rien de la nouvelle production du Petit Théâtre du Nord (PTDN), sinon qu’un coup de feu sera tiré. La mise en garde apparaît d’ailleurs sur un panneau placé en évidence: nous voilà prévenus. Personne ne fera le saut, sauf les quelques distraits qui cherchaient un visage connu, sinon une occasion de couper la file ou qui encore, le nez plongé dans le programme de la soirée, traquaient l’embryon d’une piste de lecture. Peine perdue.

Quelque chose comme une grande famille: le sens de la vie ordinaire

C’est une famille bien de chez nous (au sens littéral du terme puisque l’action de cette nouvelle production est bien campée dans la région) que nous observons actuellement sur les planches du Petit Théâtre du Nord qui vient de lancer sa 20e saison avec une comédie de François Archambault, intitulé Quelque chose comme une grande famille, à l’affiche du centre communautaire de Blainville, jusqu’au 24 août.

- PUBLICITÉ -