- PUBLICITÉ -

Résultats de recherche pour: ligne Deux-Montagnes

Le REM à Deux-Montagnes: place à de nouveaux viaducs ferroviaires

Après avoir procédé, ces dernières semaines, au démantèlement des anciennes gares, des caténaires qui permettait d’alimenter les trains de banlieue en électricité et des voies ferroviaires, les travaux en vue d’implanter le Réseau express métropolitain (REM) entreront dans une nouvelle phase sur l’antenne Deux-Montagnes alors que CPDQ Infra transformera graduellement les passages à niveau actuels en viaducs ferroviaires.

Le REM à Deux-Montagnes: Les travaux prennent enfin leur envol de façon concrète

Ça y est, peut-on dire avec un très gros point d’exclamation! Les travaux en vue de l’aménagement des infrastructures devant permettre d’accueillir le nouveau Réseau express métropolitain (REM) du côté de Deux-Montagnes prendront enfin leur envol de façon concrète au cours des prochains jours.

CPDQ Infra fait le point: il fallait d’abord préparer le terrain…

Presque cinq ans après l’annonce, en avril 2016, à l’effet que le Réseau express métropolitain (REM) desservirait à l’avenir les usagers de la ligne Deux-Montagnes qui désirent se rendre au centre-ville de Montréal ou y revenir, et quelque trois ans après la toute première pelletée de terre, les travaux prendront véritablement leur envol ces prochaines semaines, de ce côté-ci de la rivière des Mille -Îles.

Le dernier tour de rail du train de Deux-Montagnes

Avec des wagons encore plus vides qu’à l’habitude en raison de la pandémie, mais aussi du congé du temps de Fêtes, le train de banlieue de la ligne Deux-Montagnes a effectué, le jeudi 31 décembre dernier, un dernier tour de rail avec ses derniers départs et arrivées entre les gares Deux-Montagnes et Bois-Franc.

REM: un prolongement qu’on digère fort mal du côté de Deux-Montagnes

Déjà échaudés par des retards d’au moins neuf mois qu’aura le chantier de l’antenne Deux-Montagnes et par la fin définitive du service de train de banlieue, le maire Denis Martin, tout comme le Comité des usagers du train de Deux-Montagnes, ont fort mal digéré la nouvelle à l’effet que le nouveau Réseau express métropolitain (REM) soit prolongé vers les arrondissements Montréal-Nord et Pointe-aux-Trembles, sur l’île de Montréal. Et que les travaux prévus débuteront avant même que ceux du côté de Deux-Montagnes soient complétés.

- PUBLICITÉ -

REM: Un «manque de respect» à l’égard des usagers, selon le maire Denis Martin

Même s’il avait été prévenu à l’avance de la teneur de la conférence de presse du 11 novembre dernier, au cours de laquelle CPDQ Infra a confirmé des retards à l’échéancier du Réseau express métropolitain (REM), d’au moins neuf mois du côté de Deux-Montagnes, le maire Denis Martin n’en est pas moins mécontent de la tournure des évènements et estime que les usagers de son secteur n’ont pas à être«pénalisés» de la sorte.

Fin de la navette ferroviaire le 31 décembre et nouvelles mesures d’atténuation

Tout en dévoilant de nouvelles mesures d’atténuation qui entreront en vigueur à compter du 2 novembre prochain, Mobilité Montréal a annoncé que la navette ferroviaire circulant entre les gares Deux-Montagnes et Bois-Franc cessera ses activités définitivement le 31 décembre prochain, soit quatre mois et demi avant la date prévue.

Reprise des travaux du REM: La ligne Deux-Montagnes n’est plus…

Reportée à trois reprises, la fermeture du tunnel du mont Royal devant permettre la réalisation des travaux du futur Réseau express métropolitain (REM) est finalement devenue réalité vendredi dernier alors qu’un dernier train est parti, sur le coup de 18 h 50, de la gare Centrale, au centre-ville de Montréal, en direction de Deux-Montagnes.

Les propos de la présidente d’exo sont décriés par les usagers

Les excuses de la présidente du conseil d’administration d’exo, Josée Bérubé, pour avoir proposé aux usagers de la ligne Deux-Montagnes d’engager des sans-emploi pour préparer leurs repas pendant les quatre années que dureront les travaux du Réseau express métropolitain (REM), confirment, aux yeux du Comité des usagers du train Deux-Montagnes «l’échec lamentable du plan de la ministre déléguée aux Transports, Chantal Rouleau».

- PUBLICITÉ -