- PUBLICITÉ -

Résultats de recherche pour: ligne Deux-Montagnes

REM: un prolongement qu’on digère fort mal du côté de Deux-Montagnes

Déjà échaudés par des retards d’au moins neuf mois qu’aura le chantier de l’antenne Deux-Montagnes et par la fin définitive du service de train de banlieue, le maire Denis Martin, tout comme le Comité des usagers du train de Deux-Montagnes, ont fort mal digéré la nouvelle à l’effet que le nouveau Réseau express métropolitain (REM) soit prolongé vers les arrondissements Montréal-Nord et Pointe-aux-Trembles, sur l’île de Montréal. Et que les travaux prévus débuteront avant même que ceux du côté de Deux-Montagnes soient complétés.

REM: Un «manque de respect» à l’égard des usagers, selon le maire Denis Martin

Même s’il avait été prévenu à l’avance de la teneur de la conférence de presse du 11 novembre dernier, au cours de laquelle CPDQ Infra a confirmé des retards à l’échéancier du Réseau express métropolitain (REM), d’au moins neuf mois du côté de Deux-Montagnes, le maire Denis Martin n’en est pas moins mécontent de la tournure des évènements et estime que les usagers de son secteur n’ont pas à être«pénalisés» de la sorte.

Fin de la navette ferroviaire le 31 décembre et nouvelles mesures d’atténuation

Tout en dévoilant de nouvelles mesures d’atténuation qui entreront en vigueur à compter du 2 novembre prochain, Mobilité Montréal a annoncé que la navette ferroviaire circulant entre les gares Deux-Montagnes et Bois-Franc cessera ses activités définitivement le 31 décembre prochain, soit quatre mois et demi avant la date prévue.

Reprise des travaux du REM: La ligne Deux-Montagnes n’est plus…

Reportée à trois reprises, la fermeture du tunnel du mont Royal devant permettre la réalisation des travaux du futur Réseau express métropolitain (REM) est finalement devenue réalité vendredi dernier alors qu’un dernier train est parti, sur le coup de 18 h 50, de la gare Centrale, au centre-ville de Montréal, en direction de Deux-Montagnes.

- PUBLICITÉ -

Les propos de la présidente d’exo sont décriés par les usagers

Les excuses de la présidente du conseil d’administration d’exo, Josée Bérubé, pour avoir proposé aux usagers de la ligne Deux-Montagnes d’engager des sans-emploi pour préparer leurs repas pendant les quatre années que dureront les travaux du Réseau express métropolitain (REM), confirment, aux yeux du Comité des usagers du train Deux-Montagnes «l’échec lamentable du plan de la ministre déléguée aux Transports, Chantal Rouleau».

REM: L’intervention du premier ministre Legault est maintenant réclamée

Disant que «le lien de confiance est carrément rompu», entre les usagers et la ministre déléguée aux Transports, Chantal Rouleau, le Comité des usagers du train de Deux-Montagnes demande maintenant à rencontrer le premier ministre François Legault afin de lui faire part directement de la situation que vivront, à partir du mois de janvier prochain, des milliers d’usagers et, surtout, d’intervenir dans le dossier.

Changer son train-train pour un emploi dans la région

Avec la construction du Réseau express métropolitain (REM) et les perturbations à venir au cours des prochaines années sur la ligne Deux-Montagnes, dont sa fermeture prochaine, il est peut-être temps pour les travailleurs qui se déplacent vers Laval ou Montréal de songer à changer leur train-train quotidien. C’est à tout le moins ce que des partenaires du développement économique de la MRC de Deux-Montagnes les invitent à faire dans le cadre d’un projet qu’ils viennent de mettre sur pied et de lancer.

REM: La ministre Rouleau se refuse à envisager tout report

Alors que les mauvaises nouvelles s’accumulent et laissent présager un retard dans l’échéancier prévu, des membres du Comité des usagers du train de Deux-Montagnes ont rencontré, le vendredi 25 octobre dernier, la ministre déléguée aux Transports, Chantal Rouleau, et un groupe d’experts, mais n’ont pas réussi à les convaincre d’envisager de reporter les travaux projetés pour le Réseau express métropolitain (REM) sur la ligne Deux-Montagnes afin de mettre en place des mesures d’atténuation plus convenables que celles annoncées en septembre dernier.

- PUBLICITÉ -