- PUBLICITÉ -

Résultats de recherche pour: Kanesatake

Mirabel et Kanesatake projettent de construire une plate-forme de compostage

La Ville de Mirabel et la communauté de Kanesatake souhaitent acquérir des terrains, situés au nord-ouest de l’aéroport et de l’autoroute 50, afin d'y implanter une plate-forme de traitement des matières organiques. Espérant obtenir l'assentiment du gouvernement fédéral, le maire Jean Bouchard et le Grand Chef Serge Simon ont récemment fait valoir leurs arguments auprès du ministre des Transports du Canada, Marc Garneau.

Rustic Oracle: un film pour aller voir au-delà des statistiques

Le dossier de la disparition et de l’assassinat de nombreuses femmes autochtones, au Canada, fait ponctuellement les manchettes, alors qu’une enquête nationale a été lancée (des audiences ont eu lieu jusqu’en juin dernier) pour faire la lumière sur ce phénomène troublant. La cinéaste Sonia Bonspille Boileau en a fait le sujet de son deuxième long métrage intitulé Rustic Oracle.

Centre communautaire d’Oka: une gestionnaire est nommée pour mener le projet à terme

Nommée chargée de projet «temporaire» par Vanessa Bowes, présidente du futur Centre communautaire d’Oka (CCO), et Jean-François Girard, directeur de la Maison des jeunes d’Oka, Nathalie Rheault verra dorénavant à mener à terme la construction de la bâtisse située rue St-Jacques à Oka.

Un centre de tri suscite la grogne

Les odeurs qui émanent d’un centre de tri qui opère en toute légalité sur le rang St-Jean à Kanesatake, sur une parcelle de terrain située aux limites d’Oka, Saint-Placide et Mirabel, importunent de nombreux résidants du secteur, des fermiers pour la plupart. Certains ont même demandé à être expropriés.

- PUBLICITÉ -

Une situation qu’il faut régler «au plus sacrant!»

Bien qu’il ait lui-même approuvé le déménagement du centre de tri G&R Recycling, du rang du Milieu vers le rang St-Jean, lors de la séance du conseil de bande du 7 octobre 2014, le grand chef du conseil mohawk de Kanesatake, Serge Otsi Simon, est conscient de la grogne que cette décision a suscité, depuis, chez certains agriculteurs. Il affirme maintenant vouloir régler cette situation «au plus sacrant» .

«Le maire Quevillon entretient un dialogue de sourds!» dit Julie Tremblay-C.

Présente à la consultation publique de lundi à l’église d’Oka pour entendre le maire Pascal Quevillon et les citoyens qui se sont exprimés au sujet du conflit qui oppose la Municipalité et les autochtones, la candidate indépendante à la mairie d’Oka, Julie Tremblay-C. a commenté cette réunion citoyenne en insistant notamment sur l’importance d’engager un dialogue constructif.

Un échange entre les Mohawks traditionalistes et le maire Quevillon

Une consultation publique était organisée à l’église d’Oka, le 11 septembre au soir, dans le but de sonder l’opinion des citoyens quant au projet immobilier du domaine des collines d’Oka. Une délégation de Mohawks traditionalistes de Kanesatake s’est présentée en ce lieu, entre autres représentée par Ellen Gabriel, s’opposant vivement au projet.

- PUBLICITÉ -