- PUBLICITÉ -

Résultats de recherche pour: Kanesatake

Pinède d’Oka: «Il faut être fou pour toucher à ça!»

Promoteur du Domaine des Collines à Oka depuis 2004, Grégoire Gollin a acheminé une lettre au journal, la semaine dernière, afin de répondre aux allégations véhiculées à son sujet par le maire d’Oka, Pascal Quevillon, et par le Grand chef Mohawk de Kanesatake, Serge Otsi Simon, en entrevues avec nous, à la fin de janvier. Nous l’avons rencontré à son tour. Les entrevues intégrales avec ces trois protagonistes sont disponibles sur la page YouTube du journal L’Éveil.

Lettre ouverte aux citoyens d’Oka

Le 27 janvier dernier, le maire Pascal Quévillon donnait une entrevue à notre journal local L’Éveil en réponse à la poursuite judiciaire intentée par les Mohawks de Kanesatake pour faire invalider le Règlement 2020-223 donnant à la Pinède le statut de site patrimonial municipal. Pointé du doigt par les propos du maire lors de son entrevue, je saisis à mon tour l’occasion pour vous livrer ma version. Pourquoi la Pinède, qui devait être un sujet de réconciliation, est devenue un sujet de conflit?

Relations Oka-Kanesatake: Pointé du doigt, le maire Pascal Quevillon répond

La semaine dernière, en entrevue avec L’ÉVEIL relativement au dossier de la Pinède d’Oka, Serge Otsi Simon, Grand chef du Conseil mohawk de Kanesatake, affirmait haut et fort que le maire d’Oka, Pascal Quevillon, était en partie responsable des relations tendues qui existent entre ces deux communautés voisines. Pointé du doigt, M. Quevillon a bien voulu réagir. L’entrevue complète se retrouve d’ailleurs sur [leveil.com] et sur la page YouTube du journal L’Éveil, comme celle du Grand chef Simon.

- PUBLICITÉ -

Centres d’enfouissement illégaux à Kanesatake: à qui la faute?

En entrevue avec L’ÉVEIL, la semaine dernière, relativement à la poursuite qu’a récemment intentée Kanesatake contre Oka et la province de Québec pour faire annuler le règlement voté à Oka et visant à protéger la pinède, le grand chef Serge Otsi Simon a fait bifurquer la conversation vers les centres d’enfouissement illégaux auxquels on accuse souvent sa population de souscrire. Il n’en est rien, a-t-il insisté.

Un chef poursuit le grand chef Serge Otsi Simon

Tel que rapporté sur le site Internet [thestar.com], à la fin d’octobre, l’un des chefs du Conseil mohawk de Kanesatake, Victor Bonspille, a récemment lancé une poursuite en diffamation contre le grand chef, Serge Otsi Simon, et la chef Patricia Meilleur. Le demandeur dans cette affaire réclame une somme totale de 75 000 $, soit 30 000$ au grand chef et 45 000$ à Mme Meilleur.

- PUBLICITÉ -