- PUBLICITÉ -

Résultats de recherche pour: Chantal Rouleau

Les propos de la présidente d’exo sont décriés par les usagers

Les excuses de la présidente du conseil d’administration d’exo, Josée Bérubé, pour avoir proposé aux usagers de la ligne Deux-Montagnes d’engager des sans-emploi pour préparer leurs repas pendant les quatre années que dureront les travaux du Réseau express métropolitain (REM), confirment, aux yeux du Comité des usagers du train Deux-Montagnes «l’échec lamentable du plan de la ministre déléguée aux Transports, Chantal Rouleau».

REM: L’intervention du premier ministre Legault est maintenant réclamée

Disant que «le lien de confiance est carrément rompu», entre les usagers et la ministre déléguée aux Transports, Chantal Rouleau, le Comité des usagers du train de Deux-Montagnes demande maintenant à rencontrer le premier ministre François Legault afin de lui faire part directement de la situation que vivront, à partir du mois de janvier prochain, des milliers d’usagers et, surtout, d’intervenir dans le dossier.

Ligne Deux-Montagnes: Les usagers auront droit à des mesures d’atténuation bonifiées

Face à la grogne qu’ont suscitée les mesures d’atténuation annoncées au mois de septembre dernier à l’intention des usagers de la ligne Deux-Montagnes, en marge des travaux du Réseau express métropolitain (REM), celles-ci viennent d’être bonifiées avec l’ajout de liaisons par navette d’autobus en dehors des heures de pointe entre Deux-Montagnes et le centre-ville de Montréal, de même que l’ajout d’une navette vers la gare Sainte-Thérèse.

REM: La ministre Rouleau se refuse à envisager tout report

Alors que les mauvaises nouvelles s’accumulent et laissent présager un retard dans l’échéancier prévu, des membres du Comité des usagers du train de Deux-Montagnes ont rencontré, le vendredi 25 octobre dernier, la ministre déléguée aux Transports, Chantal Rouleau, et un groupe d’experts, mais n’ont pas réussi à les convaincre d’envisager de reporter les travaux projetés pour le Réseau express métropolitain (REM) sur la ligne Deux-Montagnes afin de mettre en place des mesures d’atténuation plus convenables que celles annoncées en septembre dernier.

- PUBLICITÉ -