- PUBLICITÉ -
La caquiste Sylvie D’Amours estime que «Mirabel »

La candidate Sylvie D’Amours (ici, à gauche) et le chef François Legault estiment que les Québécois, dont ceux de la circonscription de Mirabel, seront mieux servis avec un gouvernement caquiste.

La caquiste Sylvie D’Amours estime que «Mirabel mérite mieux»

Un rappel des engagements pris durant la campagne

La candidate de la Coalition Avenir Québec (CAQ) et députée sortante de Mirabel, Sylvie D’Amours, est confiante que Mirabel et les Basses-Laurentides seront mieux représentées sous un gouvernement caquiste. Après avoir parlé de sous financement dans la région, celle qui s’est engagée pour l’agrandissement de l’urgence de l’Hôpital de Saint-Eustache s’est dite optimiste devant l’opportunité qui est donnée aux Basses-Laurentides.

«Depuis trop longtemps, vous êtes pris pour compte par le gouvernement libéral! Nos aînés méritent mieux, nos jeunes familles méritent mieux, nos agriculteurs méritent mieux et c’est en votant pour un gouvernement de la CAQ que la population des Basses-Laurentides recevra sa juste part» , d’affirmer, dans un dernier communiqué de presse avant le scrutin du lundi 1er octobre, la candidate caquiste, tout en tenant à rappeler quelques mesures phares annoncées pour la région.

«Le prolongement de l’autoroute 13 viendra désengorger les citoyens de Mirabel dans leurs déplacements. Nous ajouterons aussi des voies réservées sur celle-ci et sur l’autoroute 15, ce qui viendra soulager la congestion routière. En plus de notre volonté de sécuriser les tronçons de l’autoroute 50 et de la route 158 sur notre territoire, la CAQ démontre sa volonté claire que les familles mirabelloises perdent moins de temps sur les routes» , d’énumérer Sylvie D’Amours.

Et d’autres mesures

«Nous allons créer un fonds d’investissement de 50 M$ pour venir en aide aux agriculteurs en plus de favoriser la création de 500 nouvelles entreprises agrotouristiques partout au Québec, notamment dans les Laurentides. Sans parler des 800 M$ que nous voulons ajouter pour des soins et des services à domicile pour nos aînés en plus d’une politique nationale pour nos proches aidants. C’est de l’argent qui répondra directement aux préoccupations que j’entends depuis quatre ans sur le terrain» , de poursuivre la candidate.

Aussi, Sylvie D’Amours croit que les jeunes familles pourront enfin pousser un souffle de répit grâce à un gouvernement de la CAQ.

«Nous proposons plus de psychoéducateurs dans nos écoles, nous voulons que les parents d’enfants lourdement handicapés mineurs se sentent épaulés, nous bonifierons le régime de soins de la vue pour tous les enfants. Ce sont des mesures concrètes pour que nos jeunes aspirent à leurs idées prometteuses» , rajoute Mme D’Amours.

«C’est pourquoi je veux persévérer pour que Mirabel soit forte et ambitieuse. Avec la CAQ dans les Laurentides, nous continuerons de travailler d’arrache-pied pour que nos familles se sentent soutenues dans leur quotidien, pour que la dignité de ceux qui ont bâti le Québec fasse partie de nos préoccupations et pour que nos agriculteurs puissent compter sur un gouvernement qui se soucie de ce qu’ils produisent. Si nous voulons faire plus et faire mieux pour les Basses-Laurentides, nous devons nous rendre aux urnes et changer de gouvernement» , de conclure Sylvie D’Amours.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top