- PUBLICITÉ -

Résultats de recherche pour: Sylvie d’Amours

De l’aide additionnelle pour les sinistrés de Sainte-Marthe-sur-le-Lac

Comme l’avait laissé entendre sa collègue de la Sécurité publique, Geneviève Guilbault, il y a une douzaine de jours, la ministre des Affaires municipales et de l'Habitation du Québec, Andrée Laforest, a confirmé que les sinistrés de Sainte-Marthe-sur-le-Lac pourront bénéficier d'aide additionnelle.

Des actions de sensibilisation en faveur des sans-abri

Différente de celle que l’on retrouve à Montréal, l’itinérance est toutefois bien présente en banlieue et c’est pourquoi la Table en itinérance de la MRC de Deux-Montagnes compte sensibiliser la population à ce phénomène tout au long du mois d’octobre, mais aussi le vendredi 18 octobre prochain, alors que se tiendra la 30e édition de la Nuit des sans-abri.

Des actions de sensibilisation en faveur des sans-abri

Différente de celle que l’on retrouve à Montréal, l’itinérance est toutefois bien présente en banlieue et c’est pourquoi la Table en itinérance de la MRC de Deux-Montagnes compte sensibiliser la population à ce phénomène tout au long du mois d’octobre, mais aussi le vendredi 18 octobre prochain, alors que se tiendra la 30e édition de la Nuit des sans-abri.

Plus de 3,5 M$ pour l’amélioration des CPE

Disant que son gouvernement veut «agir tôt pour favoriser le plein épanouissement et le plein potentiel des enfants», le ministre de la Famille du Québec, Mathieu Lacombe, a annoncé une aide financière de 3 551 909 $ pour assurer la santé et la sécurité des enfants, mais aussi aménager ou réaménager des aires de jeux extérieurs dans les centres de la petite enfance (CPE).

- PUBLICITÉ -

Les résidents craignent une autre Crise d’Oka

Inquiets des vives tensions actuelles entre le territoire de Kanesatake et leur petite municipalité, les Okois craignent de revivre une seconde Crise d’Oka. Bien qu’ils appuient la position défenderesse de leur maire Pascal Quevillon, qui souhaite à tout prix éviter que le village se retrouve enclavé par la communauté mohawk, les citoyens le pressent de chercher des solutions pour éviter une nouvelle crise.

Du 30 juin au 8 septembre: de nouvelles heures d’ouverture pour le Marché public d’Oka

(B.B.) La tradition est à prendre tout doucement ses racines et, pour une cinquième année consécutive, le Marché public d’Oka reprendra donc, à compter du dimanche 30 juin prochain, ses activités estivales devant la mairie d’Oka, face au lac des Deux Montagnes. Beau temps, mauvais temps, les exposants y seront jusqu’au 8 septembre prochain, pour 11 rendez-vous dominicaux.

Sainte-Marthe-sur-le-Lac: La digue sera consolidée, puis reconstruite

Moins de deux semaines après les inondations qui ont forcé l’évacuation de près de 6 000 personnes et touché environ 2 500 résidences à Sainte-Marthe-sur-le-Lac, le gouvernement du Québec, par l’entremise de son ministre de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, Benoit Charette, a annoncé ce vendredi 10 mai que la portion de la digue qui a cédé en raison de la crue des eaux du lac des Deux-Montagnes sera, dans un premier temps, «consolidée» d’ici le printemps 2020 pour éviter que pareil scénario se reproduise.

Mirabel: une annonce qui a suscité plusieurs réactions dans la région

L’annonce, au début de la semaine dernière, de la reprise du processus de vente des dernières 748 acres expropriées en 1969 a suscité bon nombre de réactions à commencer, le jour même, par le ministre fédéral des Transports, Marc Garneau, chargé de ce dossier, le maire de Mirabel, Jean Bouchard, et Aéroports de Montréal (ADM), qui gère les 6 000 acres du parc aéronautique et industriel de Mirabel qui resteront sous juridiction fédérale.

Expropriation à Mirabel: Québec demande des excuses, mais Ottawa refuse

Une semaine après la commémoration des 50 ans de l’expropriation à Mirabel, les députés de l’Assemblée nationale ont adopté à l’unanimité une motion demandant, au nom des quelque 10 000 personnes ayant été expropriées de leurs terres, il y a 50 ans, à Mirabel, «des excuses officielles et formelles du gouvernement du Canada et un engagement ferme qu'une erreur historique d'une telle ampleur ne sera plus jamais commise».

- PUBLICITÉ -