- PUBLICITÉ -

Nous reconnaissons le député fédéral de Rivière-du-Nord, Rhéal Fortin, le candidat du Bloc québécois dans Rivière-des-Mille-Îles, Luc Desilets, ainsi que le chef de la formation politique, Yves-François Blanchet.

Bloc québécois: Luc Desilets est le candidat choisi dans Rivière-des-Mille-Îles

C’est le jeudi 20 juin que Luc Desilets a été choisi à titre de candidat du Bloc québécois, dans la circonscription fédérale de Rivière-des-Mille-Îles, en prévision des élections fédérales d’octobre prochain. Plusieurs dizaines de membres du parti étaient présents pour l’occasion, dont le chef Yves-François Blanchet.

Lors d’une allocution de plusieurs minutes, ce dernier vantait la qualité et le curriculum du nouveau candidat. Détenteur d’une maîtrise en psychoéducation de l’Université de Montréal, et d’études de 2e cycle en administration scolaire, Luc Desilets a été directeur de plusieurs écoles de la Commission scolaire de la Seigneurie-des-Mille-Îles. Il est également diplômé en enseignement et en criminologie.

Il est l’auteur de quatre romans publiés chez Guy Saint-Jean éditeur, et d’un livre-souvenir marquant les 50 ans de l’Expo 67. Il a également écrit sur l’œuvre de son père, Antoine Desilets, cité à titre de pionnier de la photographie de presse au Québec. Ses écrits lui ont valu des nominations au Grand Prix de la relève littéraire Archambault, au Prix Marcel-Couture, au Prix d’excellence en français Gaston-Miron et à la Bourse Charles-Gagnon

Visitez lamoisson.com
- Publicité -

Desilets s’implique dans la communauté depuis plus de 20 ans comme président du Groupe Action Jeunesse, vice-président du conseil d’administration de Jeunesse Atout, en plus de siéger aux conseils d’administration de l’Association québécoise des directions d’écoles et de la Fondation de la polyvalente Deux-Montagnes.

«Nous avons besoin de Luc Desilets pour se tenir debout pour notre langue, de plus en plus malmenée à Ottawa, a déclaré, entre autres, Yves-François Blanchet. Nous avons besoin de Luc pour défendre nos choix de société comme la laïcité de l’État, alors que le fédéral menace de participer à une contestation de la loi du Québec. Évidemment, l’indépendance nous permettrait de prendre toutes nos décisions, mais pour l’instant, nous avons besoin de Luc et du Bloc québécois pour qu’Ottawa cesse d’entraver nos projets d’infrastructures de transport, en posant des conditions, et transfère plutôt l’argent au Québec, seul maître d’œuvre.»

Un troisième candidat annoncé

Luc Desilets demande ainsi à ses concitoyens de lui faire confiance «pour porter leur voix à Ottawa», livrant un discours portant sur l’indépendance, l’éducation, les familles et la langue.

«Il faut défendre notre langue et nos choix de société devant les libéraux de Justin Trudeau qui sont contre la laïcité, contre le français comme condition d’obtention de la citoyenneté, contre le français comme langue de travail dans les entreprises sous juridiction fédérale. Bref, contre la différence québécoise.»

Lors du prochain scrutin fédéral, celui-ci sera opposé, entre autres, à la députée sortante du Parti libéral du Canada (PLC), Linda Lapointe, et au candidat du Parti conservateur du Canada (PCC), Maikel Mikhael. D’autres candidatures locales pourraient être annoncées d’ici le jour J, dont celle du Nouveau parti démocratique (NPD) du Canada.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

Concours IGA Lamoureux
- PUBLICITÉ -
Top