- PUBLICITÉ -

Résultats de recherche pour: Luc Désilets

Projet de loi sur le multiculturalisme: un rejet dénoncé par les députés du Bloc québécois

Luc Desilets, député de Rivière-des-Mille-Îles, Louise Chabot, députée de Thérèse-De Blainville, et Simon Marcil, député de Mirabel, dénoncent le rejet par tous les partis fédéraux du projet de loi de leur collègue et député bloquiste de Montcalm, Luc Thériault, visant à exclure le Québec de l’application du multiculturalisme canadien en faveur de son propre modèle d’intégration plus harmonieux et approprié des nouveaux arrivants.

Protection de la langue française: les élus bloquistes demandent l’appui d’Ottawa

Le Bloc québécois demandera à la Chambre des communes de souscrire à la démarche de promotion et de protection du français et de saluer officiellement les modifications constitutionnelles contenues dans le projet de loi 96 déposé par le gouvernement du Québec.

La candidature de Luc Desilets est officiellement confirmée

Trois semaines après avoir manifesté son désir d’être à nouveau sur les rangs, l’actuel député fédéral de Rivière-des-Mlle-Îles, Luc Desilets, a vu sa candidature en vue des prochaines élections fédérales être officiellement confirmée lors d’une assemblée d’investiture. Celle-ci a été tenue le mardi 19 mai dernier, en présence du chef du Bloc québécois (BQ), Yves-François Blanchet, de la députée bloquiste d’Avignon-La Mitis-Matane-Matapédia, Kristina Michaud, ainsi que de plusieurs militants.

Motion sur la nation québécoise rejetée: les bloquistes ne baissent pas les bras

Yves-François Blanchet, chef du Bloc québécois, Louise Chabot, députée de Thérèse-De Blainville, Luc Desilets, député de Rivière-des-Mille-Îles, et Simon Marcil, député de Mirabel, forceront la tenue d’un vote par appel nominal sur la motion saluant la volonté de Québec d’inscrire dans la Constitution canadienne que les Québécoises et les Québécois forment une nation dont le français est la seule langue officielle et commune. Cette motion n’a pas reçu, plus tôt cette semaine, consentement unanime nécessaire pour son adoption.

Faillite d’entreprise: un projet de loi du BQ pour protéger le fonds de pension des travailleurs retraités

Louise Chabot, députée de Thérèse-De Blainville, Luc Desilets, député de Rivière-des-Mille-Îles, et Simon Marcil, député de Mirabel, se réjouissent que le projet de loi C-253 du Bloc québécois (BQ), visant à protéger les régimes de pension et d’assurance collective des travailleurs et retraités en cas de faillite d’entreprise, ait reçu l’appui des parlementaires pour qu’il soit étudié en comité.

- PUBLICITÉ -

Services en français d’Anciens Combattants Canada: le député Desilets indigné

Le député de Rivière-des-Mille-Îles et porte-parole du Bloc québécois (BQ) en matière d’Anciens combattants, Luc Desilets, s’indigne des iniquités qu’il juge persistantes en ce qui a trait àa rapidité et à la qualité des services en français d’Anciens Combattants Canada (ACC) par rapport à ceux offerts en anglais et exhorte le ministre Lawrence MacAulay à pallier la situation.

Les députés bloquistes des Basses-Laurentides soutiennent la FADOQ

Les députés bloquistes des Basses-Laurentides, Louise Chabot (Thérèse-De Blainville), Luc Desilets (Rivière-des-Mille-Îles) et Simon Marcil (Mirabel), partagent les préoccupations du Réseau FADOQ et de sa présidente, Gisèle Tassé-Goodman, qui a publié une lettre ouverte pour dénoncer la volonté du gouvernement Trudeau de créer deux classes d’aînés en excluant les 65 à 74 ans de toute augmentation de la pension de vieillesse.

Le député Luc Desilets ne veut pas «arrêter en si bon chemin»

Ayant l’impression de «faire un petit peu la différence» dans le rôle que lui ont confié les électeurs, l’actuel député du Bloc québécois (BQ) dans Rivière-des-Mille-Îles, Luc Desilets, a confirmé la semaine dernière qu’il sera à nouveau candidat lors du prochain scrutin fédéral que l’on anticipe maintenant, à moins d’un revirement de situation, pour l’automne prochain.

- PUBLICITÉ -