- PUBLICITÉ -

Depuis un an, Jonathan Béland, propriétaire du restaurant Au P’tit Cochon Santé, à Rosemère, a ses camions de rue qui proposent un menu tout à fait rafraîchissant.

À la découverte des camions de cuisine de rue

Loin de s’essouffler depuis qu’il est réapparu à Montréal à l’été 2013, le phénomène de la cuisine de rue se vit aussi dans la région des Basses-Laurentides, qui compte, peu il est vrai, un certain nombre de camions de cuisine de rue opérés par des restaurateurs d’ici. Présents surtout à Montréal, mais aussi un peu partout à travers le Québec, les propriétaires des «food trucks» d’ici n’en souhaitent pas moins l’être davantage dans leur propre région pour permettre au grand public de découvrir et d’apprécier les menus qu’ils ont élaborés.

Regroupés pour la plupart au sein de l’Association des restaurateurs de rue du Québec (ARRQ), les propriétaires de ces camions de cuisine de rue ont la particularité de servir des plats originaux et de qualité. C’est ce qui explique d’ailleurs leur popularité grandissante, entre autres, lors des Premiers Vendredis organisés le premier vendredi de chaque mois sur l’esplanade du Stade olympique, de juin à octobre, où une cinquantaine de camions sont rassemblés, beau temps, mauvais temps. L’événement sera d’ailleurs de retour pour une neuvième année et l’ensemble des membres de l’ARRQ y prend part.

Du nombre des 54 membres que compte actuellement l’ARRQ, trois ont pignon sur rue dans les Basses-Laurentides et ont pour noms Voltigeurs Express (Sainte-Thérèse), Au P’tit Cochon Santé (Rosemère) et Ça roule ma poule (Saint-Jérôme). Mais, précisons-le, les propriétaires de camions de cuisine de rue ne sont évidemment pas tous membres de l’ARRQ et il est donc difficile d’établir une liste exhaustive de ceux-ci, que ce soit pour la région immédiate ou pour l’ensemble du Québec.

Trois propriétaires d’ici

Propriétaire, à Sainte-Thérèse, du restaurant Les Voltigeurs depuis 1978, où on y propose une cuisine familiale à la fois moderne et variée, Terry Dritsas a décidé, il y a trois ans, de se lancer dans l’aventure de la cuisine de rue à la demande de ses propres clients. Terry Dritsas, qui compte maintenant sur une flotte de trois camions, se déplace là où l’on invite pour des évènements privés, où il s’adapte aux besoins de ses clients.

Il participe également à des festivals et rassemblements, où il sert un menu d’inspiration grecque composé de pitas, gyros et salades, mais aussi d’un choix de poutines. L’an dernier, ses camions Voltigeurs Express ont ainsi été présents à la Fête nationale du Québec organisée dans le Vieux-Saint-Eustache, mais aussi au Grand Prix de Trois-Rivières et au RockFest, connu maintenant sous le nom du Montebello Rock. Un des camions de Terry Dritsas sera incidemment stationné tout l’été prochain, du lundi au dimanche, au Premium Outlets Montréal, situé le long de l’autoroute 15, à la hauteur de Mirabel.

Pour sa part, Jonathan Béland est également propriétaire d’un restaurant connu sous le nom Au P’tit Cochon Santé, et cela depuis presque 15 ans, situé dans son cas à Rosemère, où on y sert, pour le déjeuner et le dîner, une variété de mets inspirés de la cuisine méditerranéenne. Celui-ci a eu l’idée d’un camion de cuisine de rue après le succès obtenu à titre de commanditaire d’un événement du Grand Défi Pierre Lavoie organisé à l’Académie Sainte-Thérèse, que ses enfants fréquentent.

Après six ans et avoir constaté qu’il servait entre 2 000 et 3 000 smooties, il s’est dit l’an dernier: «Pourquoi pas?». Et ce succès réside du fait qu’il propose, bien sûr, ses populaires smooties glacés, mais aussi des popsicles maison aux fruits, des cafés et limonades glacés, ainsi que du jus d’orange fraîchement pressé. Cette année, le camion Au P’tit Cochon Santé sera notamment présent au Grand Prix de Montréal, mais d’autres évènements s’ajouteront assurément.

Il y a aussi le camion Ça Roule Ma Poule, basé à Saint-Jérôme. Son propriétaire, Stéphane Massé, qui n’a pas de restaurant proprement dit, mais qui compte une solide expérience dans le domaine de la restauration, sillonne le Québec depuis sept ans pour participer à des évènements, des fêtes privées, des réceptions et des festivals. Une fois sur place, il cuisine du poulet rôti, des côtes levées, mais propose aussi un choix de poutines et des sandwichs.

De la cuisine de rue à Rosemère

Comme mentionné, les propriétaires de camions de rue se déplacent là où on les invite. Ce sera à nouveau le cas cette année pour certains d’entre eux avec l’événement Cuisine de Rue à Rosemère, qui se déroulera le jeudi 11 juin prochain, face à la bibliothèque municipale rosemèroise et dont les profits seront à nouveau versés à la Fondation Drapeau Deschambault Maisonneuve.

Organisé par L’Équipe Hélène & Serge et filles, avec la collaboration de la Ville de Rosemère, l’événement se veut le plus important du genre sur la Rive-Nord et rassemblera pas moins de sept camions de cuisine de rue (déjà choisis) qui proposeront des mets des plus variés, comme de la paella, des viandes fumées, de la pizza, du homard, et ainsi de suite. Parmi ceux-ci, mentionnons Plan A, du restaurant L’Ardoise de Sainte-Thérèse et Kitchen Gallery, du restaurant montréalais du même nom, dont l’un des propriétaires est le chef Mathieu Cloutier, un résident de Rosemère.

 

Légende # voltigeur-01.JPG

 

Terry Dritsas, propriétaire du restaurant Les Voltigeurs, à Sainte-Thérèse, mais aussi de trois camions de cuisine de rue.

 

Légende # camion cochon santé-01

 

Depuis un an, Jonathan Béland, propriétaire du restaurant Au P’tit Cochon Santé, à Rosemère, a ses camions de rue qui proposent un menu tout à fait rafraîchissant.

 

Légende # voltigeur-01.JPG

 

Comme l’an dernier, un camion Voltigeurs Express sera stationné tout l’été au Premium Outlets Montréal, à Mirabel.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top