- PUBLICITÉ -

Résultats de recherche pour: Sainte-Thérèse

La triathlète Amélie Kretz signe une excellente 15e position à Tokyo

À sa deuxième participation à des Jeux olympiques d’été , la triathlète Amélie Kretz, l’une des trois athlètes des Basses-Laurentides qualifiées pour Tokyo, a terminé au 15e rang. Elle améliore du coup grandement la performance qu’elle avait signée en 2016, à Rio Janeiro, au Brésil, alors qu’elle avait complété l’épreuve au 34e rang. C’est sous […]

L’escrimeuse Gabriella Page termine 27e à Tokyo

L’escrimeuse Gabriella Page, l’une des trois athlètes des Basses-Laurentides à participer aux Jeux olympiques d’été de Tokyo, a finalement terminé au 27e rang lors de l’épreuve individuelle féminine du sabre qui a été disputée plus tôt aujourd’hui, en ce lundi 26 juillet. Opposée à l’expérimentée américaine Mariel Zagunis, championne olympique en 2004 et 2008 et deux fois […]

La Fondation du Collège Lionel-Groulx a rempli sa mission malgré la pandémie

Pandémie ou pas, la Fondation du Collège Lionel-Groulx dispense chaque année une multitude de services à la clientèle étudiante de l’institution thérésienne. Alors que tout un chacun était appelé à se «réinventer», l’organisme a pu boucler la dernière année avec un bilan plus que satisfaisant.

- PUBLICITÉ -

Marcel Leboeuf vous offre une bouffée de bonheur et de liberté

Marcel Leboeuf montera sur la scène du Théâtre Lionel-Groulx, le vendredi 28 mai, pas pour donner une conférence, cette fois, mais plutôt pour se lancer dans un solo théâtral qui lui permettra de s’adresser directement au public pour parler de lui… un peu à la manière d’un conférencier!

Des milliers d’abeilles envahissent le Collège Lionel-Groulx

Les représentants du Collège Lionel-Groulx ont profité du Jour de la Terre, le 22 avril, pour lancer leur projet d’apiculture urbaine. En marge de cette expérience qui s’inscrit dans la vision environnementale et humaniste de l’institution, deux ruches ont été aménagées. Elles accueilleront des colonies de 50 000 à 80 000 abeilles chacune.

Entre espoir et appréhension pour nos restaurateurs

Voilà maintenant un an que les restaurateurs de la région résistent, tant bien que mal, à la pandémie de COVID-19. Bien qu'ils aient hâte de pouvoir à nouveau accueillir leurs clients en salle à manger et que l'arrivée des beaux jours leur inspire confiance, la situation vécue par leurs confrères de Québec, Lévis et Gatineau, qui ont été contraints de tout fermer à un jour d'avis, les incite à la prudence.

- PUBLICITÉ -