- PUBLICITÉ -

Photo Benoît Bilodeau – La Sûreté du Québec a été interpellée à la suite de ces évènements.

Coup de feu tiré dans le secteur de la Pinède: Le maire d’Oka s’adresse à la SQ

La voiture d’un homme de Saint-Placide circulant dans le secteur de la Pinède, samedi matin, a été atteint de ce qui, à première vue, semblait être un projectile d’arme à feu. Bien que la SQ ait confirmé, lundi, qu’il s’agissait plutôt d’un « projectile non identifié », il n’en fallait pas moins pour faire sortir de ses gonds le maire d’Oka, Pascal Quevillon. Il demande aux forces policières d’agir.

« Vous avertirez vos effectifs que nous avons encore des problèmes. N’attendez pas que ça dégénère ! On veut une présence policière adéquate », a lancé le premier magistrat d’Oka, rappelant qu’à la suite du meurtre d’Arsène Mompoint, survenu le 1er juillet dernier au commerce le Green Room de Kanesatake, la Sûreté du Québec avait pourtant intensifié la surveillance dans le secteur. Il a toutefois constaté un relâchement ces derniers temps.

« Depuis un mois, on est revenu aux mêmes effectifs qu’on avait avant. Il y a moins de présence policière et on ne fait plus de contrôles routiers comme si c’était réglé, ce qui n’est pas le cas parce qu’on constate encore des problématiques ! »

Pascal Quevillon est inquiet pour la sécurité de sa population. Pas plus tard que la semaine dernière, une citoyenne d’Oka lui a même mentionné qu’une jeune fille avait été approchée par des individus louches.

« C’est toujours comme ça après chaque événement, rage Pascal Quevillon. On attend un peu, on fait quelques petits trucs pour dire qu’on est présent, au niveau de la Sûreté du Québec, et à un moment donné on remet le couvercle sur la casserole comme si rien ne s’était passé et on attend que d’autres choses arrivent ».

Une rencontre entre la SQ et les maires de Saint-Placide et Oka était prévue mardi matin.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Concours

Concours Gagnez vos sorties resto
- PUBLICITÉ -
Top