- PUBLICITÉ -

La députée Sylvie D’Amours en compagnie du fondateur du Verger Lamarche, Pierre Lamarche.

Québec verse une aide financière de 145 098 $ au Verger Lamarche

Le gouvernement du Québec a annoncé qu’il versera une aide financière pouvant atteindre la somme de 145 098 $ au Verger Lamarche, une entreprise agrotouristique de Saint-Joseph-du-Lac, pour la réalisation de son projet d’automatisation.

Plus précisément, ce projet vise à automatiser le procédé d’encannage de l’entreprise. Cette aide financière provient du programme «Transformation alimentaire: robotisation et systèmes de qualité».

La députée provinciale de Mirabel, Sylvie d’Amours, en a fait l’annonce au nom du ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec (MAPAQ), André Lamontagne, en précisant que ce programme vise à accroître les investissements en transformation alimentaire pour remédier au manque de main-d’œuvre et augmenter la compétitivité des entreprises. La bonification de ce programme annoncé vise également à augmenter l’autonomie alimentaire et à contribue à soutenir la relance économique du Québec.

L’importance du secteur de la transformation alimentaire

«Le secteur de la transformation alimentaire est le premier secteur manufacturier au Québec, c’est dire l’importance de cette industrie pour nos régions et notre économie. La robotisation et la mise en place de systèmes de qualité innovants sont des solutions concrètes pour pallier le manque de main-d’œuvre en agroalimentaire. Le programme vient en aide aux entreprises pour faire face à ce défi et assurer la qualité constante de leurs produits, augmentant du même coup leur compétitivité», de commenter, dans un communiqué de presse, le ministre André Lamontagne.

«Cette aide financière du MAPAQ viendra assurément appuyer cette belle entreprise agricole de Saint-Joseph-du-Lac. Avec leur nouveau procédé d’automatisation, Le Verger Lamarche pourra ainsi accroître sa production afin de continuer de nous offrir leurs délicieux produits québécois. Félicitations à tous ceux qui ont fait en sorte que ce beau projet se réalise», d’ajouter, de son côté, la députée Sylvie D’Amours.

Faits saillants

Le programme d’investissement «Transformation alimentaire: robotisation et systèmes de qualité» permettra de contribuer à l’atteinte des cibles découlant de la Politique bioalimentaire 2018-2025 – Alimenter notre monde:

  • Obtenir un investissement de 15 milliards de dollars en production agricole, aquacole, dans les pêches et en transformation alimentaire.
  • Doubler la superficie en production biologique en encourageant le développement d’aliments biologiques transformés ainsi que leur certification.
  • Augmenter la part des entreprises agricoles et de transformation alimentaire québécoises qui adoptent des pratiques d’affaires responsables.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top