- PUBLICITÉ -

Photo Benoît Bilodeau – De nombreux invités d'honneur ont officialisé les travaux de construction en cours.

Photo Benoît Bilodeau – La futur CHSLD des Patriotes est construit en forme de croix.
Photo Benoît Bilodeau – Une vue sur la façade du CHSLD des Patriotes.
Photo Benoît Bilodeau – Une vue sur l’une des trois cours arrières du CHSLD des Patriotes.
Photo Benoît Bilodeau – Une vingtaine de personnes ont pris part à cette visite de chantier.
Photo Benoît Bilodeau – Éric Paquette, coprésident du Groupe Mandala.
Photo Benoît Bilodeau – Pierre Bélanger, coprésident du Groupe Mandala.

Un nouveau CHSLD ouvrira ses portes à Saint-Eustache

Dès cet automne, autour du mois de novembre, un nouveau centre d’hébergement de soins de longue durée (CHSLD) ouvrira ses portes à Saint-Eustache et pourra ainsi accueillir près de130 résidents en grande perte d’autonomie. Et 96 de ceux-ci le seront en hébergement public en vertu d’un partenariat avec le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) des Laurentides.

Les travaux, en cours depuis le mois de novembre dernier, au nord du boulevard Arthur-Sauvé, presque à la hauteur du boulevard Léveillé, sont bien avancés, ont constaté de visu une vingtaine d’invités qui ont participé, le lundi 10 juin dernier, à une visite du chantier de construction. Déjà, la structure extérieure du bâtiment est bien visible et les ouvriers ont commencé à travailler à l’aménagement des différentes pièces qu’il comprendra à l’Intérieur.

Un bâtiment, huit maisonnées

Le bâtiment, qui sera connu sous le nom de CHSLD des Patriotes, représente un investissement de 30 M$ et entrainera la création de plus de 150 emplois, notamment des postes de préposés aux bénéficiaires, d’infirmières et infirmiers auxiliaires, d’infirmières et d’infirmiers, mais aussi des postes de cuisiniers, de maintenance et d’entretien ménager.

Construit en forme de croix, le bâtiment se déploiera sur deux étages. Huit maisonnées (ou îlots) pour aînés y seront aménagées dans chacune des ailes, lesquelles seront autant de micro-milieux. Chaque îlot comportera de 16 à 18 unités de logement. Chaque îlot aura son salon familial et sa salle à manger.

Au centre du bâtiment, sur chaque étage, un autre îlot permettra d’accueillir tout le personnel médical. Les employés ne seront pas en reste, que l’on veut «gâter» et «rendre heureux», et auront droit à leur propre espace, y compris une salle à manger. Trois cours centrales seront également accessibles entre les ailes du bâtiment. Un espace de réception viendra compléter grosso modo les aménagements prévus.

Comme à la maison

«Nous avons mis beaucoup d’efforts à concevoir un lieu différent de tout ce qui se fait en matière de santé pour que nos aînés soient choyés. Notre slogan, c’est «Comme à la maison», et c’est pourquoi nous avons voulu apporter à ce projet une touche plus humaine et intime», a expliqué Éric Paquette, coprésident du Groupe Mandala.

«On s’est inspiré des meilleures pratiques qui se font dans les CHSLD et proposer des milieux de vie accueillants et chaleureux pour nos futurs résidents. On veut qu’ils soient bien, et pour cela, il faut que ce soit aussi accueillant pour leurs familles. On veut que ce soit une continuité à ce qu’ils vivent à la maison. Nous sommes là pour accompagner nos aînés dans leur dernier bout de vie», a ajouté Pierre Bélanger, coprésident du Groupe Mandala.

Combler un besoin en places d’hébergement

Présent à cette visite de chantier, le président-directeur général adjoint du CISSS des Laurentides, Yves St-Onge, s’est réjoui, lui, de constater que le CHSLD des Patriotes se rapprochera assez du concept des futures maisons pour aînés que le nouveau gouvernement de François Legault souhaite aménager à l’avenir. Il s’est aussi félicité de voir que les 96 nouvelles places viendront pallier le manque à ce chapitre, dans la région des Laurentides, particulièrement au centre et sud.

«Il y a plusieurs années, nous avions estimé que ça nous prenait un minimum de 400 places en hébergement pour tenir compte du vieillissement de la population dans notre région qui est la deuxième, après l’Outaouais, à vieillir plus rapidement, au Québec. D’ici un an à un an et demi, nous aurons comblé ces 400 places, entre autres, grâce à ces 96 nouvelles places. Mais, nous en aurons besoin de 250 à 300 autres au cours des prochaines années que viendront, cette fois, combler les maisons des aînés», a-t-il mentionné.

Enfin, le maire de Saint-Eustache, Pierre Charron, a tenu à féliciter l’équipe du Groupe Mandala pour avoir initié un projet à «dimension humaine».

«Oui, c’est un investissement important pour Saint-Eustache, mais j’aime surtout la valeur (humaine) qui est derrière ce projet. C’est important de bien accompagner nos aînés dans leur fin de vie et de leur offrir une qualité de vie», d’indiquer M. Charron, qui était accompagné de Patrice Paquette, conseiller municipal, et Jean-Marc Fauteux, conseiller aux affaires économiques pour Innovation développement économique (IDÉ) Saint-Eustache.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top