- PUBLICITÉ -
L’église de Saint-Eustache veut devenir un lieu dédié à la démocratie et la citoyenneté

Photo Benoît Bilodeau – La comédienne Salomé Corbo en compagnie d’Adam Johnson, chef assistant de l’OSM, Monique Paquette, présidente de la Fondation, Pierre Charron, maire de Saint-Eustache, Mélanie Lamarre, de la Caisse Desjardins de Saint-Eustache–Deux-Montagnes, et André Turmel, vice-président de la Fondation.

L’église de Saint-Eustache veut devenir un lieu dédié à la démocratie et la citoyenneté

Lancement d’une importante campagne de financement

À l’heure où les paroisses se questionnent sur leur mission et le rôle que joueront à l’avenir leurs églises, la Fondation de l’église historique de Saint-Eustache lance une campagne de financement majeure pour non seulement restaurer et mettre aux normes l’église elle-même, mais aussi pour faire de ce lieu un Centre d’interprétation de la démocratie et la citoyenneté.

Le projet, dont les coûts sont estimés à 15 M$, soit 3 M$ pour les travaux de restauration et mise aux normes pour des célébrations religieuses et la présentation de spectacles, et 12 M$ pour la réalisation du Centre d’interprétation, a été lancé officiellement le mercredi 6 décembre dernier à l’église Saint-Eustache, en présence de nombreux invités, dont l’évêque du diocèse de Saint-Jérôme, Mgr Pierre Morissette, et Salomé Corbo, porte-parole de cette campagne.

«Même si je suis athée, l’église de Saint-Eustache demeure pour moi un lieu cher pour moi. C’est un lieu qui appartient à la communauté, et c’est important de se le réapproprier» , a mentionné la comédienne pour expliquer son engagement.

Un concert de l’OSM

Ce montant de 15 M$, c’est bien sûr l’objectif visé par la Fondation. Celle-ci se donne cinq ans pour amasser cette importante somme d’argent. Diverses activités seront mises de l’avant pour atteindre cet objectif, à commencer par un concert que donnera l’Orchestre symphonique de Montréal (OSM) le 24 août prochain à l’église de Saint-Eustache. Il s’agira incidemment d’un retour pour l’OSM à cet endroit, elle qui y a enregistré 80 CD sur une durée de 22 ans dans les années 1970, 1980 et 1990.

Le concert sera dirigé par Adam Johnson, chef assistant de l’OSM, qui, sans tout dévoiler immédiatement, promet un concert axé sur les répertoires français et russe, avec des pièces de Ravel, Bizet et Stravinsky au programme. Les billets pour ce concert sont d’ailleurs en vente dès maintenant via le réseau Admission ou encore la billetterie du Service des arts et de la culture de la Ville de Saint-Eustache.

La Ville de Saint-Eustache, à titre de commanditaire «VIP» , et la Caisse Desjardins de Saint-Eustache–Deux-Montagnes, à titre de commanditaires «Or» , ont déjà accepté d’être partenaires de ce concert, et verseront donc respectivement à la Fondation des montants de 25 000 $ et 15 000 $.

Un centre d’interprétation de 6 000 pieds carrés

Pour ce qui est du Centre d’interprétation, que l’on souhaite réaliser et qui sera tout vitré, il sera aménagé du côté gauche de l’église de Saint-Eustache, là où se trouve la salle Raymond. Celle-ci sera agrandie vers l’arrière et la partie au niveau du stationnement sera utilisée. On disposera alors de 6 000 pieds carrés. Une terrasse, avec vue sur la rivière des Mille Îles, est prévue dans les plans, tout comme, du côté gauche, le long du bâtiment, un mur rideau lumineux.

«Le Centre sera un lieu de diffusion des démocraties, qui inclut toutes les formes modernes d’affirmation et d’expression politique. Il sera question du passé, oui, mais le Centre sera ouvert à ce qui se passe aujourd’hui» , a expliqué André Turmel, vice-président de la Fondation, en présentant ce projet.

Enfin, mentionnons que la Fondation pourra compter, dans le cadre de cette campagne de financement, sur trois ambassadeurs, à savoir le sénateur Claude Carignan, l’ex-député et ministre Francis Fox, ainsi que l’ex-député et ministre Joseph Facal.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Concours

concours-iga-lamoureux
- PUBLICITÉ -
Top