- PUBLICITÉ -

Le candidat du Parti conservateur du Canada dans Mirabel, François Desrochers.

François Desrochers estime que son parti défendra la nation québécoise

Le candidat du Parti conservateur du Canada dans Mirabel, François Desrochers, a fait valoir, cette semaine, la position de son parti à l'endroit des relations entre le gouvernement fédéral et le Québec. Il soutient, en effet, que le Parti conservateur est le seul parti qui soit véritablement en mesure d'empêcher Justin Trudeau de continuer à attaquer l'autonomie et les priorités du Québec.

Monsieur Desrochers a tenu, d’entrée de jeu, à rappeler que l’action du Parti conservateur est fondée sur plusieurs principes importants: le respect de l’autonomie des provinces, un fédéralisme souple, un gouvernement efficace qui vit selon ses moyens, l’importance de la famille, des régions et des entrepreneurs.

«Ces principes ont toujours guidé notre parti, ce qui lui permet d’avoir un bilan positif dans ses relations avec le Québec. Ce sont les conservateurs qui ont voulu réparer l’affront constitutionnel de Pierre Elliott Trudeau, qui ont reconnu la nation québécoise, qui ont accordé un siège permanent au Québec à l’UNESCO et qui ont négocié l’entente mettant fin au déséquilibre fiscal. Aucun autre parti ne peut présenter une telle feuille de route», a déclaré le candidat conservateur.

Un ministre responsable du Québec

Ce dernier explique que l’équipe d’Andrew Scheer s’est engagée de multiples manières à tenir compte de l’avis et des intérêts du Québec dans ses décisions. Les conservateurs entendent, en effet, nommer un ministre québécois du Développement économique ainsi qu’un ministre responsable du Québec, en plus de vouloir assurer l’intégrité des frontières et prioriser l’immigration économique, ce qui est déjà l’une des priorités du gouvernement québécois.

«Qui plus est, rajoute M. Desrochers, Andrew Scheer a été très clair à l’effet que son gouvernement ne contestera pas la Loi sur la laïcité de l’État, qui a été votée par l’Assemblée nationale du Québec et qui ne relève pas du fédéral. Nous attendons encore qu’Yves-François Blanchet nous explique en quoi le contingent de députés d’opposition qu’il espère faire élire pourrait empêcher un gouvernement libéral de bafouer la volonté du Québec en matière de laïcité. »

Un gouvernement conservateur, cependant, ne se contenterait pas de tenir compte de l’avis du Québec, il voudrait aussi répondre à certaines des demandes traditionnelles du Québec en matière d’autonomie. «Notre parti prend très au sérieux l’existence du Québec comme société distincte et le fait que les Québécois forment une nation. C’est pourquoi nous avons annoncé notre volonté d’instaurer, pour les Québécois, un rapport d’impôt unique qui serait perçu par le gouvernement du Québec. Nous sommes également disposés à négocier avec le gouvernement québécois pour lui accorder plus de pouvoirs en matière d’immigration et de culture. Il s’agirait là de gains concrets et importants pour le Québec, des gains inimaginables sous un gouvernement libéral ou néo-démocrate, peu importe le nombre de députés bloquistes au Parlement», avance François Desrochers.

Enfin, le candidat conservateur dans Mirabel rappelle que son parti propose aussi de nombreuses mesures qui toucheraient et avantageraient directement la vie des Québécois, parmi lesquelles on compte la fin du déversement des eaux usées dans le Fleuve Saint-Laurent, l’abolition de la TPS sur les factures d’Hydro-Québec, la réduction de l’impôt sur les congés de maternité ou encore un crédit d’impôt pour les activités sportives et artistiques des enfants.

«En matière de défense du Québec et des Québécois, le Bloc peut faire de beaux discours, mais seul le Parti conservateur peut agir. Le 21 octobre, les Québécois auront l’occasion de voter pour un gouvernement fédéral à leur écoute. Un vote pour le Parti conservateur est un vote pour respecter le Québec et défendre ce que les Québécois ont à cœur», a conclu M. Desrochers.

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section Concours

Concours Mariage 2019
- PUBLICITÉ -
Top