- PUBLICITÉ -

David Marra-Hurtubise, chef du MCM et candidat à la mairie de Mirabel

David Marra-Hurtubise croit au désir de changement

Le Mouvement citoyen Mirabel (MCM) se prépare depuis plusieurs mois à renverser la tendance. Mené par son chef David Marra-Hurtubise, le parti n’a pas perdu de temps avant d’établir ses priorités et sa vision, qui sont, selon le candidat à la mairie, en phase avec ce que les citoyens recherchent et demandent et le tout devra passer par un excellent plan de gestion et de planification.

M. Marra-Hurtubise est très heureux de la réponse des citoyens, près d’une semaine après le début officiel de la campagne électorale municipale. « C’est vraiment en faisant du porte-à-porte que l’on comprend véritablement ce que les gens veulent, a-t-il spécifié. Je suis toujours agréablement surpris de comprendre à quel point les gens recherchent le changement.»

Selon le candidat à la mairie, il y a des problématiques qui doivent être réglés à court et long terme à Mirabel et il affirme que son parti a les solutions pour régler ces problèmes et aussi pour offrir un développement qui offrira la tranquillité aux citoyens. M. Marra-Hurtubise avance que les Mirabellois souhaitent tous pousser dans la même direction, mais que malheureusement, ils sont conscients que des problèmes se pointent à l’horizon, souligne-t-il. Il cite en exemple les complications du réseau routier et les problèmes liés à l’eau potable. « On ne peut plus gérer Mirabel comme on la gérait il y a 30 ans, ce n’est plus la même réalité. On est rendu plus de 60 000 personnes. Avec un autre 10 000 ou 15 000 habitants, ça va juste empirer si on ne fait rien. Donc il faut planifier et prévoir de développement. »

Offrir aux nouveaux citoyens un meilleur environnement

La population de Mirabel est en forte croissance et les facteurs qui motivent les nouveaux résidents à s’y établir ont tout à voir avec la tranquillité et l’accès à la nature. Toutefois, le chef de M. Marra-Hurtubise estime que la ville doit tenir ses promesses et offrir aux habitants ce pourquoi ils ont décidé de s’installer à Mirabel : « Les nouveaux résidents ne sont pas rassurés lorsque je leur explique comment ça se construit à Saint-Canut, par exemple. Il y a beaucoup de condos et on a sacrifié des écosystèmes pour ça. La tranquillité et l’accès à la nature qu’ils sont venus chercher, ils ne l’auront plus si ça continue comme ça. Je ne suis pas contre la croissance, au contraire. Je suis en faveur du rayonnement de notre ville. On veut faire de grandes choses à Mirabel, on veut que les citoyens soient fiers de leur ville, mais on va faire les choses correctement. »

C’est pourquoi le MCM tente à tout prix de sauver le boisé du parc Pablo-Picasso, à Saint-Augustin, et c’est d’ailleurs l’une de leurs démarches les plus importantes du parti en matière d’environnement. S’il est élu aux prochaines élections, il promet d’acquérir le boisé et de le protéger à 100%, empêchant toute construction sur le site, pour permettre aux citoyens de continuer à l’utiliser pour leurs différentes activités sportives, comme la marche, l’équitation ou la course. « On sent que les gens veulent la conservation totale de ce boisé et c’est notre engagement », a-t-il précisé.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top