- PUBLICITÉ -

Photo FIS (courtoisie) – Mikaël Kingsbury sur la première marche du podium. À ses côtés: Ikuma Horishim (2e) et Ludvig Fjallstrom (3e).

Mikaël Kingsbury se reprend de belle façon après un (rare) faux pas

Après avoir effectué un (rare) faux pas, alors qu’il a terminé, samedi dernier, en huitième position lors de l’épreuve en bosses individuelle, le skieur acrobatique Mikaël Kingsbury s’est repris de fort belle façon en remportant, dès le lendemain, l’épreuve en parallèle disputée à la station de ski d’Idre Fjäll, en Suède.

Du coup, l’athlète de Deux-Montagnes a signé une 67e victoire en Coupe du monde. Déçu il va s’en dire d’avoir été écarté la veille de la grande finale, Kingsbury a, comme il fallait s’y attendre, rebondi comme le champion qu’il est 24 heures plus tard. Il a, cette fois, dominé d’un bout à l’autre cette première épreuve en parallèle de la saison. Il a, tour à tour, remporté ses duels contre le Français Martin Suire, l’Américain Bradley Wilson et, pour assurer sa présence en grande finale, le Suédois Oskar Elofsson.

Motivé à revenir plus fort

Puis, face au Japonais Ikuma Horishim, le «King des bosses» a fait honneur à sa réputation et terminé sa course avec une courte avance 0,03 seconde même s’il avait vu son grand rival prendre, à un certain moment, l’avantage. Les juges ont ensuite confirmé cette nouvelle victoire du double médaillé olympique.

« Je me sens vraiment bien, ça, c’est sûr! J’étais déçu de rater la super finale hier [samedi]. J’ai fait une erreur stupide, mais ça m’a servi de motivation pour revenir plus fort et mieux skier aujourd’hui [dimanche]. Je suis très heureux d’avoir répondu de cette manière », a-t-il dit après cette enlevante course.

« C’est toujours excitant de courser contre Ikuma. Il est l’un des meilleurs skieurs au monde et j’ai toujours du plaisir à skier contre lui. C’est toujours très serré et cette course ne fait pas exception! C’était vraiment très plaisant », d’ajouter Kingsbury.

Le skieur de 29 ans n’aura pas le temps de savourer cette nouvelle victoire très très longtemps puisqu’il se retrouvera, dès le week-end prochain, sur la piste de la station d’Alpe d’Huez, en France, où, encore une fois, des épreuves individuelles et en parallèles seront au programme. Il tentera alors de reprendre la tête du classement, lui qui concède, après trois épreuves, 8 points face à Ikuma Horishim.

Ces deux épreuves en sol français seront les dernières avant la pause du temps des Fêtes et le retour sur piste, après coup, aura lieu à la station Tremblant, ici même dans la région des Laurentides.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top