- PUBLICITÉ -

Photo tirée de Facebook – C’est en compagnie des membres de son équipe que Marie-Eve a d’abord célébré cette importante victoire.

Marie-Eve Dicaire renoue avec le titre de championne du monde

Défaite une première fois en carrière en mars dernier par l’Américaine Claressa Shields, ce qui lui avait fait perdre la ceinture de l’International Boxing Federation (IBF) qu’elle détenait jusqu’alors, la boxeuse Marie-Eve Dicaire (18-1, 1 K.-O.) est redevenue championne de monde à la suite du combat qu’elle a remporté, vendredi dernier, face cette fois à la Mexicaine Cynthia Lozano (9-1, 7 K.-O.).

L’athlète native et résidente de Saint-Eustache devient ainsi la troisième athlète du Québec en 100 ans d’histoire à reconquérir un titre mondial en boxe après Lou Brouillard et Jean Pascal.

Et, devant parents et amis réunis au Centre Bell, à Montréal, malgré une blessure aux côtes subie un mois avant le combat, elle l’a fait de belle façon en signant un premier knock-out en carrière après que l’affrontement ait été arrêté par l’arbitre à 1:03 su septième round.

«Nous avons réussi! Une soirée remplie d’émotions, mais combien satisfaisante! Redevenir championne du monde au Centre Bell, il n’y avait pas meilleure façon de terminer l’année. Merci à mon équipe qui a fait un excellent travail, mon promoteur, mes amis, ma famille et vous tous qui êtes derrière moi », a déclaré sur sa page Facebook la boxeuse de 35 ans qui récupère, du coup, sa ceinture IBF chez les boxeuses super-mi-moyennes.

Un autre combat en avril

Cette victoire maintenant en poche, Marie-Eve Dicaire va maintenant se préparer pour un combat prévu pour le 21 avril prochain au Casino de Montréal où elle sera la vedette lors de la finale d’un gala présenté à cet endroit.

Mais, ultimement, l’Eustachoise souhaite affronter la championne unifiée des mi-moyennes, l’Américaine Jessica McCaskill.

Rappelons que Marie-Ève Dicaire est devenue, en décembre 2018, la toute première boxeuse du Québec à devenir championne du monde après que 16 compatriotes masculins en ait fait autant. À son quatorzième combat chez les professionnels, elle avait alors vaincu, par décision unanime des juges, l’Uruguayenne Chris Namus.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top