- PUBLICITÉ -
Entête - Ici chez vous, avec Serge Lamglois

Des capsules vidéo originales pour les commerçants du Vieux-Saint-Eustache

ici chez vous

Le président-éditeur de vos hebdos L’ÉVEIL et LA CONCORDE, Serge Langlois, vous entretient de ce qui se passe ici, chez vous! Cette semaine: la campagne d’achat local dans le Vieux-Saint-Eustache et la nomination de Jonathan Goyer à titre de président de la Corporation des thanatologues du Québec.

Dans le cadre de la campagne d’achat local qui aura cours dans le Vieux-Saint-Eustache et qui a pour thème Nos portes sont grandes ouvertes pendant les travaux, la Ville de Saint-Eustache diffusera sur ses réseaux sociaux, et cela, au cours des huit prochaines semaines, autant de capsules vidéo inspirées du film Le Fabuleux destin d’Amélie Poulin. Les capsules en question présenteront, en effet, un aspect connu ou inconnu de huit commerçants du Vieux-Saint-Eustache qui se sont prêtés au jeu. En ligne le mardi de chaque semaine, depuis hier (le 25 septembre) et jusqu’au 6 novembre prochain, les capsules mettront successivement en vedette les commerces suivants: La Triche, la Pizzéria du Vieux-Saint-Eustache, le Centre de langues Horizons, Les bonheurs de l’œuf, la microbrasserie Noire et Blanche, Biosphère et Ladouceur du terroir. On vous invite donc à surveiller la page Facebook de la Ville de Saint-Eustache, accessible via le [https://bit.ly/2OwGoS7], pour visionner ces capsules, à les partager et, surtout, à fréquenter les commerces du Vieux-Saint-Eustache. On parle déjà d’une deuxième série de capsules du genre pour l’an prochain!

J’aimerais profiter de cette chronique pour féliciter Jonathan Goyer qui vient d’être nommé à la présidence du conseil d’administration de la Corporation des thanatologues du Québec (CTQ), dont il était membre depuis 2013. L’organisme, je le précise, regroupe plus de 500 professionnels en rituels funéraires. Reconnu pour ses compétences, son expérience et son leadership, Jonathan Goyer est membre de l’équipe de direction des Résidences funéraires Goyer à titre de conseiller aux familles et cumule plus de 12 années d’expérience dans le monde funéraire. Sans trop me tromper, je crois que son père, René Goyer, doit être bien fier de son fils Jonathan qui, comme sa conjointe Diane, sa fille Geneviève et son autre fils Benoit, contribue quotidiennement au succès de cette entreprise familiale fondée en 1969 par Roméo Goyer et qui compte aujourd’hui près de 50 employés. Encore une fois, félicitations, Jonathan!

Sur ce, bonne semaine, ici chez vous!

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top