- PUBLICITÉ -

Le propriétaire du restaurant L'Impressionniste, Jean-Pierre Hans, (à gauche) se réjouit de cette collaboration avec la Cabane à sucre Constantin.

Le restaurant L’Impressionniste innove

Le restaurant L'Impressionniste n'y échappe pas; comme tous les autres établissements de restauration situés en zone rouge, il a dû fermer sa salle à manger le 1er octobre. Véritable institution à Saint-Eustache, il a tout de même trouvé une façon de maintenir le lien avec sa clientèle en ces temps exceptionnels: un coffret des fêtes et un coffret apéro à déguster dans le confort de son foyer.

Le propriétaire de L’Impressionniste, Jean-Pierre Hans, se considère chanceux de pouvoir traverser la situation actuelle sans trop s’inquiéter de l’avenir, lui qui partage sa passion de la cuisine française avec les gens de la région depuis plus de 30 ans.

«Il y a beaucoup de restaurateurs qui continuent de payer un loyer et pour qui c’est très dur», souligne-t-il, tout en mettant en lumière l’incertitude entourant les prochains mois.

«Est-ce qu’on va ouvrir en janvier? En février? On ne le sait pas. On ne peut pas planifier», enchaîne-t-il.

L’homme d’affaires demeure néanmoins positif, se disant qu’on est plus près aujourd’hui qu’hier d’un retour à la normale. Dans l’intervalle, il met de l’avant de nouveaux projets, comme ce concept de coffrets à déguster à la maison.

Coffrets pour emporter

Pour le temps des fêtes, L’Impressionniste présente un menu quatre services pour deux personnes, avec comme plat principal, au choix, un jarret d’agneau braisé aux champignons et aux petits oignons ou un confit de canard. Une formule apéro incluant trois entrées est aussi proposée. Les réservations se font en ligne au [restaurantimpressionniste.ca/coffrets/] ou par téléphone et la cueillette se fera les 21 et 22 décembre au restaurant directement.

Partenariat avec la Cabane à sucre Constantin

Au chapitre des nouveautés, en 2020, s’ajoute également cette collaboration avec la Cabane à sucre Constantin. Depuis le mois de mai, les gens peuvent s’y procurer des mets gourmets concoctés par L’Impressionniste, comme des accras de morue, du gravlax de saumon, du foie gras de canard et de la mousse de foie de volaille.

En attente du feu vert

Chose certaine, Jean-Pierre Hans et son équipe ont bien hâte d’accueillir à nouveau la clientèle. «On s’ennuie de ce petit stress, de cette adrénaline qui nous habite quand il y a beaucoup de monde, et aussi de la gentillesse des gens», confie le restaurateur.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top