- PUBLICITÉ -
Lfse Nova Bus

Quatre nouveaux autobus entièrement électriques, comme celui-ci, circuleront à la fin de l’année 2019 dans les rues de Montréal.

La STM commande quatre autobus entièrement électriques

De bonnes nouvelles pour Nova Bus

Le moins que l’on puisse dire c’est que les bonnes nouvelles s’accumulent pour l’entreprise manufacturière d’autobus urbains Nova Bus, dont le siège social est basé à Saint-Eustache, elle qui a vu son carnet de commandes gonfler de manière satisfaisante ces dernières semaines.

Ainsi, après avoir annoncé, en juillet dernier, une commande de 82 autobus urbains de 40 pieds propulsés au diesel de la société de transport de la Ville d’Ottawa, OC Transpo, voilà que Nova Bus vient de décrocher un nouveau contrat qui, s’il n’est pas de la même ampleur, est cependant porteur pour l’avenir.

Un engouement pour les autobus électriques

En effet, la Société de transport de Montréal (STM) fera appel à Nova Bus pour la fabrication de quatre autobus LFSe entièrement électriques de 12 mètres. Les nouveaux véhicules seront livrés pour fin 2019, prévoit-on.

Les quatre autobus viendront remplacer ceux fonctionnant au diesel sur la ligne de transport qui va de Square Victoria au terminus Angrignon. Ils s’ajouteront aux trois autobus électriques à recharge rapide que l’entreprise eustachoise a fournis sur la même ligne dans le cadre du projet Cité Mobilité Montréal initié au cours de la dernière année par la STM et le gouvernement du Québec. Depuis leur mise en service à Montréal en mai 2017, plus de 100 000 km ont été parcourus par ces premiers autobus électriques et plus de 11 000 recharges rapides ont été réalisées.

«Les statistiques d’utilisation et de performance des autobus 100 % électriques de Nova Bus reflètent grandement le succès du projet Cité Mobilité Montréal et nous en sommes excessivement fiers. Le savoir-faire québécois en matière de mobilité durable n’est plus à prouver et nous sommes fiers d’en être un chef de file» , de déclarer Martin Larose, vice-président et directeur général de Nova Bus.

«On retient de cette première année d’opération à Montréal que le LFSe de Nova Bus a suscité un engouement certain et beaucoup de curiosité de la part du public, mais aussi des chauffeurs d’autobus. Les gens sont tout particulièrement sensibles au confort durant leurs déplacements et au fait que les bus soient silencieux» , d’ajouter celui-ci.

Et d’autres bonnes nouvelles

Cette nouvelle commande suit celle non moins importante de la société de transport OC Transpo qui avait confirmé, en juillet dernier, l’achat de 82 autobus urbains de 40 pieds propulsés ceux-là au diesel. Ces autobus, dans lesquels jusqu’à 80 places sont disponibles, dont 39 debout, seront fabriqués à Saint-Eustache, ce qui permettra, aux dires de l’entreprise, de consolider et de maintenir des emplois de qualité à Saint-Eustache et à Saint-François-du-Lac, où sont fabriqués les châssis des véhicules. Là encore, les premières livraisons sont prévues en 2019.

Un peu plus tôt, Nova Bus avait aussi annoncé avoir décroché l’appel d’offres regroupé des sociétés de transport du Québec, coordonné par l’Association du transport urbain du Québec (ATUQ), prévoyant la livraison sur cinq ans, soit de 2020 à 2024, d’un maximum de 1 525 autobus hybrides de 40 pieds aux sociétés de transport des neuf plus grandes villes du Québec,

Enfin, rappelons que l’entreprise basée à Saint-Eustache a remporté, en juin dernier, le Prix du public lors du gala des Grands Prix d’excellence en transport, organisé par l’Association québécoise des transports (AQTr). Ce prix récompensait justement le projet Cité Mobilité Montréal, parmi les 28 projets en nomination.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top