- PUBLICITÉ -

Photo Benoît Bilodeau – Serge Cameron, photographié mois d’octobre dernier.

COVID-19: Incertitude, stress et poids financier pour les gens d’affaires d’ici

(NDLR) – Veuillez prendre note que les questions posées à Serge Cameron en lien avec ce texte lui ont été adressées par courriel avant son départ de la CCI2M. Les réponses nous ont été fournies dans la semaine du 11 mai dernier, après que celui-ci en ait discuté avec son équipe. C’était donc quelques jours avant qu’il quitte son emploi de directeur général.

La Chambre de commerce et d’industrie MRC de Deux-Montagnes (CCI2M) ne s’en cache pas, l’actuelle situation engendrée par la COVID-19, notamment le double report de la réouverture des commerces de détail d’ici, prévu pour le moment au 25 mai prochain, n’est pas sans créer pour les gens d’affaires d’ici de l’incertitude, du stress, un poids financier de plus en plus lourd à supporter et un retour à la normalité qui risque d’être plutôt long.

Mais, une chose est sûre, l’équipe de la CCI2M est là «pour aider plus que jamais» les membres du regroupement d’affaires, et même les commerçants et gens d’affaires qui ne le sont pas. «La CCI2M est là, téléphonez-nous pour toutes questions», de lancer, en entrevue, Serge Cameron.

Concernant l’actuelle situation, il reconnaît que celle-ci est évidemment «exceptionnelle» et que personne n’aurait pensé à y être confrontée. «Que ce soit au niveau professionnel ou personnel, ce sont de l’incertitude, de nouveaux défis, mais aussi de nouvelles solutions qui se pointent à l’horizon. On voit vraiment beaucoup l’entraide dans les différentes sphères et les mots d’encouragements à distance», de mentionner M. Cameron.

Une d’attente insupportable

Pour lui, le fait que les commerces de détail situés à l’extérieur de Laval, Montréal et Longueuil ne puissent ouvrir leurs portes avant le 25 mai représentent une période d’attente insupportable et un stress additionnel pour les gens d’affaires concernés.

«Je crois que tous commerces, peu importe la région, qui ne peuvent pas ouvrir en ce moment sont pénalisés. On entend des commerces non essentiels qui se demandent s’ils ne sont pas les grands oubliés; ils perdent des revenus importants entre les grandes surfaces et les entreprises ouvertes au nord de Mirabel depuis le 4 mai dernier», constate malheureusement Serge Cameron, conscient que «ce n’est pas de gaieté de cœur que le gouvernement repousse l’ouverture de l’économie québécoise».

Ce dernier constate aussi que des commerçants ont cependant traversé tant bien que mal cette tempête en mettant de l’avant de nouvelles solutions. «Certains ont réussi à se repositionner en ajoutant de la vente en ligne pour leur commerce, certains restaurants en offrant la livraison et des commandes pour emporter. Mais, nous sommes conscients que ce ne sont pas toutes les entreprises qui ont la possibilité de faire de même», d’illustrer Serge Cameron.

Accompagner les gens d’affaires

En attendant cette réouverture des commerces tant attendue, ce dernier assure que l’équipe de la CCI2M sera présente pour accompagner les gens d’affaires d’ici, comme elle l’a fait depuis le début de la crise de la COVID-19. La CCI2M est notamment en train de développer une programmation virtuelle pour justement les aider.

«Pratiquement à chaque jour, nous prenons part à des webinaires avec des ministres, sous-ministres, députés ou acteurs économiques importants. Nous suivons de près l’actualité pour ainsi mieux jouer notre rôle de porte-parole des gens d’affaires et les informer adéquatement dans le but de les aider«, d’assurer celui-ci.

«Comme je le mentionne à plusieurs membres avec lesquels je discute, soyons 100 % prêts pour la réouverture en s’assurant que notre commerce respecte les règles de sécurité. Nous avons la chance d’avoir une communauté d’affaires soudée, qui s’entraide et qui se supporte beaucoup. La CCI2M est là pour mettre en lumière cette belle communauté et à user de la force de sa collaboration avec les acteurs économiques du milieu pour offrir des services mieux pensés et de l’accompagnement mieux adapté», d’indiquer Serge Cameron.

Enfin, ce dernier invitent les entreprises et organismes sans but lucratif à partager avec la CCI2M s’ils sont ouverts pour que celle-ci puisse leur donner une visibilité sur les réseaux sociaux, notamment sur la page Facebook «J’achète local» destinée à toutes les entreprises de la MRC de Deux-Montagnes.

Pour joindre ou suivre la CCI2M : 450 491-1991, info@chambrecommerce.com ou encore [www.facebook.com/CCI2M].

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top