- PUBLICITÉ -

Photo Yves Déry – Les cinéphiles pourront notamment renouer avec la salle de projection dotée de nouveaux sièges de type «recliner» que le Cinéma St-Eustache a aménagée un peu avant l’apparition de la COVID-19.

Cinéma St-Eustache: Regagner la confiance des cinéphiles

Même si 50 personnes au maximum pourront, dans un premier temps, accéder à l’une d’elles, le copropriétaire du Cinéma St-Eustache, Éric Bouchard, a vraiment hâte au retour des cinéphiles dans ses salles de projection, et cela à partir de ce vendredi 3 juillet.

En fait, le Cinéma St-Eustache aurait pu rouvrir ses portes dès le 22 juin dernier, mais, compte tenu des nombreux préparatifs qui accompagnent cette réouverture, tous les propriétaires des salles de cinéma ont convenu de reporter le tout à cette semaine.

Ce sont donc les 11 salles, dont la capacité varie de 175 à 400 personnes, qui reprendront vie, selon un principe de rotation. Il y aura ainsi projection de huit films à des heures différentes, pour éviter que les gens se croisent dans les corridors, dans autant de salles et l’on verra à la désinfection des trois salles restantes dès la sortie des cinéphiles. Le tout sera planifié de façon à ce qu’il n’y ait pas plus que 50 personnes à la fois dans le lobby d’accueil.

Les spectateurs issus d’une même famille, d’une même adresse, pourront s’’asseoir ensemble, mais deux sièges d’écart devront être laissés dans le cas contraire. Et on pourra s’asseoir dans la rangée de son choix.

«J’ai l’impression qu’on sera comme dans une campagne électorale. Il faudra faire sortir le vote. Il y a une catégorie de gens qui sont prêts et qui ont hâte de revenir, mais il y a une autre catégorie de gens qui voudront savoir si cela se fait de façon sécuritaire. Ce sera notre responsabilité de leur démontrer. La grande préoccupation, c’est de savoir combien de temps que ça va prendre que de gagner la confiance des gens. C’est faisable dans la mesure où on opère de façon rigoureuse, prudente et adéquate», de commenter celui qui, avec Marc-André Lavoie, s’est porté acquéreur du Cinéma St-Eustache en 2008.

Une programmation à élaborer

Un autre problème avec lequel ont dû composer les propriétaires des salles de cinéma, c’est la programmation des films qui seront à l’affiche puisque la sortie de plusieurs productions a été reportée en raison de la pandémie actuelle.

Pour la première semaine, un seul nouveau film, Docteur?, une comédie française mettant en vedette Michel Blanc, Hakim Jemili et Solène Rigot, sera à l’horaire, les sept autres films ayant pris pris l’affiche un peu avant la fermeture des salles de cinéma, le 13 mars dernier.

«Dès la deuxième semaine, nous aurons deux autres nouveautés et un peu plus la semaine suivante. Je dirais que dans la semaine du 24 juillet, on risque d’avoir pas mal de nouveautés à l’affiche», d’indiquer Éric Bouchard qui voit ces premières semaines d’activités comme une période de rodage en vue d’une possible augmentation du nombre de personnes admises dans une salle à 250. Cela pourrait être autorisée à partir du 15 juillet.

Même s’il reste encore beaucoup de travail pour la soixantaine d’employés du Cinéma St-Eustache pour être fins prêts, Éric Bouchard, lui, piaffe d’impatience. «Maudit que j’ai hâte«, lance-t-il. Gageons qu’il n’est pas le seul à penser ainsi!

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Concours

concours-iga-lamoureux
- PUBLICITÉ -
Top