- PUBLICITÉ -
Prêts à vous sucrer le bec?

Au cours des prochaines semaines, les cabanes à sucre ouvriront leurs portes, donnant le coup d’envoi à la saison 2019.

Prêts à vous sucrer le bec?

Saison des sucres 2019

Le temps des récoltes n’est pas encore commencé, mais dans les cabanes à sucre de la région, c’est tout comme… Les équipes s’activent et mettent tout en œuvre afin d’accueillir les centaines de visiteurs qui s’assoiront à leur table au cours des prochaines semaines.

Les producteurs s’apprêtent, en effet, à donner le coup d’envoi à la saison des sucres 2019. La majorité d’entre eux ouvrent leurs portes à la mi-février ou au début du mois de mars.

À la Cabane à sucre Constantin, à Saint-Eustache, on commencera à servir les traditionnels repas et délices à l’érable dès le 14 février, mais d’ici là, il y a beaucoup à faire, comme l’explique le copropriétaire de l’établissement, Michael Constantin.

«On se prépare pour accueillir les gens, souligne-t-il. On prépare la salle à manger, on met à jour le menu, etc.»

Des préparatifs qui prennent toute leur importance, car à compter de la mi-mars, l’achalandage est à son plus fort, ce qui correspond également au début de la période de récolte.

Une activité toujours fort populaire

S’il y a bien une activité dont la popularité ne se dément pas, c’est bien la visite à la cabane à sucre. Année après année, les familles et amateurs de produits de l’érable sont toujours au rendez-vous, prêts à se sucrer le bec et à profiter des différentes activités proposées.

D’ailleurs, ce n’est pas le choix qui manque. D’après les données fournies par l’Union des producteurs agricoles Outaouais-Laurentides, la MRC de Mirabel compte 62 producteurs acéricoles et la MRC de Deux-Montagnes en réunit 40. Plusieurs d’entre eux possèdent des érablières ouvertes au grand public, au grand bonheur des visiteurs qui peuvent y déguster de délicieux repas et desserts. Tours de calèche, miniferme, jeux gonflables, randonnée pédestre, animation, musique, des activités originales y sont aussi offertes. Il y en a vraiment pour tous les goûts.

Pour pleinement profiter du temps des sucres et avoir un portrait de l’offre acéricole dans la région, il est toujours possible de consulter les sites [http://www.basseslaurentides.com/], [http://www.laurentides.com/fr], ou encore la page [http://www.facebook.com/pg/tourismemirabel].

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top