- PUBLICITÉ -
Les Monarques

Le comité de négociation lors de l'assemblée du 5 juin. De gauche à droite: Julie Lachapelle, conseillère syndicale, Marie-Christine Delsart, présidente du Syndicat des travailleurs des centres d’hébergement de la région des Laurentides-CSN, Catherine Grenier, vice-présidente Résidences Desjardins, Nicole Lavoie vice-présidente, et Francine Lefebvre déléguée, ces dernières toutes deux de la résidence Les Monarques.

Les employés de la résidence Les Monarques, de Saint-Eustache, lors d’une action de visibilité tenue ce printemps.

Résidence Les Monarques: Chartwell et ses employés arrivent à une entente

Après une quinzaine de séances de négociation, dont les dernières se sont déroulées en présence d’un conciliateur du gouvernement, Chartwell et les employés de la résidence Les Monarques, située à Saint-Eustache, se sont entendus sur un contrat de travail de cinq ans.

La nouvelle convention collective prévoit une hausse salariale de plus de 16 % sur cinq ans pour les plus bas salariés. Cela inclut une augmentation de 1,50 $ du taux horaire d’ici janvier 2018, des congés supplémentaires et l’amélioration de clauses permettant d’assainir les relations de travail.

Une négociation difficile

Le syndicat des travailleuses et travailleurs des centres d’hébergement de la région des Laurentides – CSN dit s’être heurté, tout au long de la négociation, à «l’attitude intransigeante» de Chartwell.

Visitez lamoisson.com
- Publicité -

«Le travail des préposés aux bénéficiaires et des infirmières auxiliaires en centre d’hébergement privé est soumis à la Loi sur les services essentiels qui limite grandement le rapport de force des employés», déplore la présidente du syndicat, Marie-Christine Delsart.

L’équipe syndicale entend maintenant veiller au respect de la convention collective.

«Le travail en centre d’hébergement privé est essentiel, mais non pas les bonnes conditions de travail, bien qu’il s’agisse de donner des soins aux aînés, avec tout ce que cela implique comme responsabilités. Chaque jour, les travailleuses et travailleurs des résidences offrent soutien, confort et écoute dans un contexte de travail parfois critique», dit Mme Delsart.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

Concours IGA Lamoureux
- PUBLICITÉ -
Top