- PUBLICITÉ -

Bien positionnés sur une traversière piétonnière: Sean Valenta, sergent en sécurité routière au Service de police de la Ville de Saint-Eustache, Sylvie Mallette, Pierre Charron, Yves Roy et Marouan Bel Fakir.

Lancement de la campagne annuelle sur la sécurité routière de la Ville de Saint-Eustache.

C’est sous le slogan «Traverse piétonnière à deux pas d’ici» que le maire de Saint-Eustache, Pierre Charron, ainsi que le conseiller municipal responsable de la sécurité publique, Yves Roy, la conseillère municipale responsable du dossier de la circulation, Sylvie Mallette, et le conseiller en relation avec le milieu à la Société de l’assurance automobile du Québec (SAAQ), Marouan Bel Fakir, ont lancé la campagne annuelle sur la sécurité routière de la Ville de Saint-Eustache.

Cette année, la campagne rappelle aux piétons l’importance de respecter les traverses piétonnières, plutôt que de couper court en traversant la voie publique au mauvais endroit.

«Bien que le bilan routier à Saint-Eustache s’améliore d’année en année, on remarque cependant que des problèmes persistent, notamment en ce qui a trait aux traverses piétonnières. L’originalité de la campagne que nous lançons aujourd’hui est de s’adresser directement aux piétons et de leur rappeler qu’ils ont aussi une responsabilité lorsque vient le temps de traverser la rue de façon sécuritaire», d’expliquer, à cette occasion, M. Charron.

Un second volet de la campagne

Il s’agit du second volet de la campagne amorcée en 2018-2019 qui visait alors les automobilistes et soulignait l’obligation d’arrêter leur véhicule aux traverses piétonnières lorsqu’un piéton y est engagé.

«Il suffit parfois de faire quelques pas de plus pour traverser la rue de façon sécuritaire, un petit effort qui peut être payant, car en traversant au mauvais endroit, le piéton augmente les risques d’accident», d’ajouter M. Roy.

Le concept publicitaire met en vedette le personnage en noir présent sur les panneaux «Passage pour piétons» qui sort de son panneau pour montrer la voie aux piétons fautifs. Il suffit de suivre ses pas pour traverser la rue au bon endroit.

La campagne regroupera des relations de presse, de l’affichage grand format, de l’affichage dans les abribus et sur les autobus locaux, des affiches le long d’artères ciblées, de même que des messages sur les panneaux électroniques municipaux, de la publicité dans le bulletin municipal, dans l’infolettre, des vidéos sur les réseaux sociaux, du marquage au sol et autres éléments.

«Voilà une campagne qui arrive juste à temps pour la belle saison et qui permettra de joindre nos divers publics (adultes, jeunes, aînés, bref, pas mal tout le monde), car il nous arrive tous d’être tentés de faire vite et de traverser une rue ou un boulevard à un endroit non approprié», de conclure Mme Mallette.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top