- PUBLICITÉ -

Photo tirée de Facebook (@fondationemilezlaviolette) La Fondation Émile-Z.-Laviolette a procédé, le 23 mars dernier, en partenariat avec Canadian Tire de Saint-Eustache, à la remise de 13 vélos stationnaires à l’école des Perséides, à Pointe-Calumet, pour permettre aux enfants de bouger davantage. Jean Paquette, propriétaire du magasin Canadian Tire, Pierre Legault, directeur général de la Fondation, et Martin Malo, directeur de l’école des Perséides, étaient alors présents pour l’occasion.

Le directeur général de la Fondation Émile-Z.-Laviolette, Pierre Legault.

La Fondation Émile-Z.-Laviolette a été en mesure de redistribuer 111 000 $

Après avoir été contrainte de les fermer au cours de la dernière année et d’annuler toutes ses activités de financement, en raison bien sûr de cette pandémie liée à la COVID-19, ce qui ne l’a pas empêché pour autant de récolter durant cette même période 111 000 $, la Fondation Émile-Z.-Laviolette reprend le collier avec la réouverture de ses bureaux et la tenue d’une première activité à laquelle le grand public pourra prendre part.

À quelques semaines de l’assemblée générale annuelle de la Fondation, qui aura lieu le mardi 27 avril prochain, via Zoom, son directeur général, Pierre Legault, de retour donc au bureau avec sa collègue et adjointe administrative Elein Charlebois, a bien voulu dresser, en entrevue téléphonique, un bilan sur cette dernière année, mais aussi parler de l’avenir.

«Malgré une année 2020 difficile, […] on s’est tout de même retourné rapidement pour demander des dons aux gens qui nous ont toujours aidés par le passé. Nous avons pu ainsi amasser 111 000 $ [NDLR: plutôt que les 200 000 $ habituels] que nous avons redistribués à l’ensemble des organismes avec lesquels on fait affaire habituellement, comme le Centre d’entraide Racine-Lavoie, ainsi que les écoles Perséides et Curé-Paquin. Heureusement, nous avions un bas de laine [pour combler le manque à gagner], mas celui-ci a pas mal rétréci», de relater M. Legault.

Même si les bureaux de la Fondation ont été fermés, M. Legault et Mme Charlebois, avec le support des membres du conseil d’administration, ont donc tout de même été actifs sur le terrain à titre de bénévoles. «Compte tenu de la situation, nous n’aurions pas, ma collègue et moi, été à l’aise de recevoir des sous dont auraient été privés les enfants», d’expliquer celui-ci.

Quatre activités de financement au programme

Plus que jamais désireuse de poursuivre la mission qu’elle s’est donnée, il y a 27 ans, de venir en aide aux enfants de familles à faible revenu de la MRC de Deux-Montagnes, via des programmes d’aide alimentaire et de persévérance scolaire qu’elle supporte, la Fondation Émile-Z.-Laviolette a prévu, pour 2021, quatre activités de financement à son calendrier, à commencer, les 28 et 29 mai prochain, par la tenue d’un premier «BBQ Bières et Saucisses» avec la collaboration, entre autre, de la famille Constantin, de la boucherie-charcuterie Salamico et des Vergers Lacroix. Il sera alors possible de se procurer une boîte-repas pour deux personnes, au coût de 60 $ chacune, et de déguster le tout autour, bien sûr, du barbecue. L’objectif sera de recueillir 12 000 $.

Même si les consignes sanitaires ne le permettent pas encore, la Fondation Émile-Z.-Laviolette a déjà planifié le retour de la Moto balade des gens d’affaires, le 13 août, et du Tournoi de golf Century 21 Réalité, le 16 septembre au Club de golf Le Glendale. Aussi, on tiendra le 28 novembre, selon le nombre de spectateurs qui sera permis à ce moment, le spectacle bénéfice annuel, dont ce sera alors la 25e édition.

Aussi, si le Grand McDon a lieu cette année, possiblement cet automne, la Fondation Émile-Z.-Laviolette serait alors l’organisme qui, localement, en bénéficierait, selon le souhait manifesté par le nouveau propriétaire des restaurants McDonald’s de Saint-Eustache et Sainte-Marthe-sur-le-Lac, Guy Alain.

«Nos dates et nos endroits sont réservés, nos comités sont en place, même si on ne sait pas encore si on pourra tenir ces activités. Ce qu’on veut démontrer, c’est que la Fondation est toujours là et, surtout, toujours là pour aider les enfants. C’est une belle cause et elle tient à cœur à beaucoup de gens, pandémie ou non», de conclure un Pierre Legault visiblement heureux de ce retour en force de la Fondation Émile-Z.-Laviolette.

Pour écouter l’intégralité de cette entrevue sur notre chaîne YouTube, il suffit de se rendre sur le [https://youtu.be/QeySM2BCG88].

 

 

Array
- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top