- PUBLICITÉ -

Jean-Denis Garon l’emporte dans Mirabel

C’est le candidat du Bloc québécois Jean-Denis Garon qui a remporté l’élection dans le comté de Mirabel, procurant au Bloc une troisième victoire consécutive dans la circonscription.

C’est entouré de sa famille et des membres de son équipe à la boulangerie Fournée d’Hortensia, à Sainte-Anne-des-Plaines, que M. Garon a pu célébrer sa victoire.

La victoire est devenue officielle à 23 :20, alors que M. Garon avait récolté 3923 votes (43.8%), avec 45 des 268 boîtes de dépouillements compilées.

« Je ne suis pas un grand émotif, mais là je suis ému », a-t-il souligné après l’annonce du résultat.

Jean-Denis Garon, économiste de formation et de carrière, en était à une première campagne électorale. Il a sillonné les routes de la circonscription au cours de la campagne en parlant d’environnement, de main d’œuvre, de gestion de l’offre, d’agriculture, d’aérospatiale et de finances publiques, entre autres choses.

M. Garon a gagné plusieurs points au débat organisé par la ville de Saint-Colomban la semaine dernière. Au cours de la journée de lundi, lui et son équipe ont parcouru près de 250 kilomètres, question de faire un dernier tour de piste et d’aller à la rencontre des citoyens dans les différents bureaux de vote.

« C’est vraiment l’aboutissement d’un travail d’équipe. Les gens d’ici nous font confiance, parce qu’ils se sentent Québécois, ils se sentent différents. Ils veulent qu’on protège la langue française, ils veulent qu’on défende les prérogatives du Québec », a-t-il expliqué.

M. Garon succède donc à Simon Marcil, qui a occupé le poste de député au cours des six dernières années, dans cette circonscription qui comprend les villes de Mirabel, Sainte-Anne-des-Plaines, Oka, Pointe-Calumet, Saint-Joseph-du-Lac, Saint-Placide, Sainte-Marthe-sur-le-Lac et Saint-Colomban.

Le moins qu’on puisse dire, c’est que les prochains jours seront chargés pour le nouveau député : « Première chose, je vais rencontrer les agriculteurs. Je retourne voir les gens des industries, on veut faire avancer le dossier de l’aérospatiale et aller voir les gens qui nous ont élu pour répondre à leurs demandes le plus rapidement possible. »

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top