- PUBLICITÉ -

Geneviève Langlois, directrice adjointe et Patrice Clément, directeur de la Maison de la famille lors du Gala des Mirad’Or. Crédits : Agence Dopamine

Gala des Mirad’Or: la maison de la famille de Mirabel récompensée

Après plusieurs années d’absence, le Gala des Mirad’Or, qui souligne le travail des entreprises et des organismes de Mirabel, était de retour le 3 novembre et la Maison de la famille de Mirabel a été honoré en étant lauréate dans la catégorie 10 employés et moins. Son directeur, Patrice Clément, ne pouvait être plus fier, d’autant plus que de nombreux projets attendent encore l’organisme.

La Maison de la famille a été récompensée pour avoir fait preuve de « résilience, d’innovation et d’adaptation dans la dernière année. » Cela définit très bien la mission de l’organisme, affirme M. Clément. D’autant plus que les derniers mois ont prouvé l’importance de la Maison et ont confirmé son mandat.

La dernière année en a été une d’adaptation, raconte celui qui est directeur de l’organisme depuis près de deux ans et demi. Les employés ont dû refaire des programmations de services ou des activités étant donné la variation des consignes sanitaires et des besoins de la clientèle. Au début de la pandémie, les employés ont contacté tous les membres pour savoir comment les aider, dans la mesure du possible. À cause des restrictions, la Maison a dû en référer certains à d’autres organisations, le temps que les choses se placent, mais en juin 2020, tout le monde a pu revenir en présentiel. Plusieurs services ont donc repris, comme la halte-garderie, qui a été par ailleurs bonifiée à partir de la reprise des activités. Une halte-garderie est ouverte quatre jours par semaine à Saint-Augustin et une autre à Saint-Canut.

« Notre objectif est vraiment de desservir l’ensemble des citoyens et des familles de Mirabel, donc c’est sûr qu’il y a un enjeu de territoire présentement », a expliqué M. Clément. Étant donné que l’organisme est basé à Saint-Augustin, ce sont davantage les familles au sud de Mirabel qui peuvent profiter des services offerts par la Maison de la famille. C’est donc vers une plus grande expansion qu’elle se concentra à moyen et long terme. La Maison est déjà bien positionnée à Saint-Canut avec la halte-garderie et à Saint-Janvier avec son centre culturel, mais il est évident pour M. Clément que se s’étendre un peu partout sur le territoire permettra de desservir plus de familles, au nord comme au sud.

Une association avec Chlorophylle

La compagnie Chlorophylle, dont une boutique est située aux Outlets de Mirabel, lance pour une troisième année l’événement « Don de manteau », qui sert à récolter des manteaux de seconde main pour les personnes dans le besoin. 12 organismes à travers la province, dont la Maison de la famille, sont partenaires de l’événement qui est en branle depuis le 5 novembre et qui prendra fin le 19 décembre.

Les clients sont donc invités à aller échanger leur ancien manteau, directement en boutique, en échange d’un rabais de 75$ sur un nouveau.

En préparation de la grande guignolée

La grande guignolée de Moisson Laurentides est de retour en force cette année et la Maison de la famille est à la recherche de bénévoles. Cet événement annuel se tiendra cette année en deux volets; un en ligne, en plus de la collecte traditionnelle dans la rue. C’est pourquoi la Maison de la famille est à la recherche de bénévoles pour ramasser les dons des automobilistes, le 2 décembre prochain, au coin des rues Saint-Augustin et St-Jacques à Saint-Augustin et au coin de Wilfrid-Laurier et St-Simon à Saint-Canut. 75% des dons iront à Moisson Laurentides et 25% à l’organisme.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Concours

Concours Gagnez vos sorties resto
- PUBLICITÉ -
Top