- PUBLICITÉ -
À la découverte de pièces marquantes de l’histoire eustachoise

À La Découverte De Pièces Marquantes De L’histoire Eustachoise

À la découverte de pièces marquantes de l’histoire eustachoise

Maison Chénier-Sauvé

L’administration municipale de la Ville de Saint-Eustache a procédé à la réouverture de la maison Chénier-Sauvé, le 21 septembre, en présence de plusieurs élus et dignitaires, telle la députée fédérale du comté de Rivière-des-Mille-Îles, Linda Lapointe. Au programme, allocutions, témoignages, coupe officielle du ruban et visite guidée des lieux fraîchement rénovés et riches en histoire.

L’administration municipale de la Ville de Saint-Eustache a procédé à la réouverture de la maison Chénier-Sauvé, le 21 septembre, en présence de plusieurs élus et dignitaires, telle la députée fédérale du comté de Rivière-des-Mille-Îles, Linda Lapointe. Au programme, allocutions, témoignages, coupe officielle du ruban et visite guidée des lieux fraîchement rénovés et riches en histoire.

L’activité prenait la forme d’un petit cocktail sous une trame musicale aux portes de la maison historique. Il s’agissait d’un moment idéal pour le réseautage, avant d’entrer sous le chapiteau, pour écouter les allocutions des invités d’honneur et collaborateurs au projet de revitalisation du lieu. Le maire de Saint-Eustache, Pierre Charron, a pris la parole en premier, vantant les efforts du comité de la maison Chénier-Sauvé, dirigé par le conseiller municipal Raymond Tessier.

«À Saint-Eustache, il est primordial de préserver nos lieux et nos bâtiments chargés d’histoire. Il s’agit d’un devoir de mémoire que nous observons pour nos générations futures. C’est dans cet esprit que la Ville a acquis la maison en 2006, en souhaitant la restaurer et lui rendre son lustre, tout en utilisant de manière judicieuse et maximale les fonds publics eustachois» , de déclarer le premier magistrat, tout en remerciant le gouvernement du Québec pour sa contribution essentielle au projet.

Visitez lamoisson.com
- Publicité -

De Sauvé à La Mouvance

Cet endroit historique fut la demeure de plusieurs personnages importants, mais Paul Sauvé figure en tête de liste, étant un ancien premier ministre du Québec bien connu pour ses réalisations. Les invités pouvaient visiter son bureau, remis à neuf. Son petit-fils, du même nom, était présent à l’inauguration.

Aujourd’hui, la Ville de Saint-Eustache se dit fière d’offrir un toit à La Mouvance, Centre de femmes. «Nous accueillons des femmes de tous âges qui viennent chercher de l’information, du soutien, de l’écoute et des outils pour embellir leur vie. Des milliers de femmes trouveront en ces lieux chargés d’histoire un refuge et une continuité. Ces lieux sont aussi chargés de souvenirs et ils nous permettront d’en créer d’autres, ensemble» , mentionne Angèle Poulin, directrice générale de l’organisation.

Un dévoilement attendu

M. Tessier, accompagné par sa collègue et conseillère du quartier du Vieux-Saint-Eustache, Michèle Labelle, s’est permis de présenter un historique du projet de revitalisation de la maison. Cette initiative laborieuse remonte à loin. Le résultat, présenté le 21 septembre, était attendu par les membres de son comité et par l’administration municipale.

«Il s’agit d’un lieu d’entraide, avec la présence de La Mouvance, mais aussi à vocation éducative, avec une exposition sur l’histoire de Paul Sauvé et des autres politiciens. Nous avons les sculpteurs et les jardins qui contribuent au volet lié à l’éducation. Je regarde en avant et je suis conscient que cette maison apportera quelque chose d’important aux citoyens de Saint-Eustache. Je suis fier de faire partie de l’équipe qui a restauré ce lieu.»

Pour faire suite aux allocutions, une œuvre produite par les membres de l’Association des sculpteurs de Saint-Eustache a été dévoilée. Les dignitaires étaient invités à la coupe du ruban officielle, pour se diriger dans la maison pour une visite guidée.

Portes ouvertes

Notons d’ailleurs qu’une journée portes ouvertes sera organisée le 30 septembre, de 10 h à 17 h, dans le cadre des Journées de la culture. On peut également visiter la maison les dimanches, de 10 h à 16 h. Il suffit de se présenter au 83, rue Chénier, à Saint-Eustache, pour être témoin de l’histoire et du patrimoine vivant de cette «nouvelle» demeurz

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top