- PUBLICITÉ -

Photo Matthew Manor (courtoisie) – Le pilote Kevin Lacroix a bataillé ferme pour terminer troisième et monter sur le podium.

Un podium pour Kevin Lacroix au Grand Prix de Trois-Rivières

S’il n’a pas remporté la victoire espérée, le pilote Kevin Lacroix, de Saint-Eustache, peut certes se consoler à l’idée qu’il est tout de même monté, dimanche dernier, sur la troisième marche du podium au terme d’une course chaudement disputée lors du Grand Prix de Trois-Rivières.

Parti de la sixième position et supporté par de nombreux fans arborant des chandails Bumper to Bumper rouge dans les estrades, Lacroix a gravi rapidement les positions pour se retrouver quatrième. Puis, lors de la relance au 35e tour (sur 60), Lacroix a été en mesure de surprendre Alex Tagliani et prendre momentanément la première position pendant trois tours. Mais, l’éventuel gagnant de cette course (la troisième de la saison) a cependant repris son bien, pour ne plus le perdre jusqu’à la toute fin et ainsi gagner une troisième fois sur le circuit trifluvien et une dixième en carrière en série NASCAR Pinty’s.

«Le GP3R est une course que tous les pilotes veulent remporter. Le niveau du peloton était particulièrement relevé, donc je savais que ça n’allait pas être une course facile», a souligné le pilote de la Dodge #74 Bumper to Bumper / Lacroix Tuning qui a aussi eu maille à partir avec le détenteur de la position de tête, Louis-Philippe Dumoulin, alors que les deux voitures se sont légèrement accrochées.

Puis, c’est avec Jean-François Dumoulin, frère de Louis-Philippe, que Lacroix a bataillé pour déterminer qui allait terminer deuxième; Tagliani s’étant forgé une belle avance en tête du peleton. C’est finalement Dumoulin, un pilote de Trois-Rivières, qui a eu gain de cause.

«Toute la course nous étions très rapides et je pense que nous avions une chance pour la victoire, même s’il fallait que je garde le #04 (J.F. Dumoulin) derrière moi! Dans les derniers tours, je me sentais remonter sur Alex (Tagliani) alors j’étais à la fois stressé et confiant…dans les deux sens! C’est dommage qu’il y ait eu une dernière relance au tour 56, car ça aurait été une belle bagarre pour la victoire entre nous trois. La relance est venue mêler les cartes et les deux premiers se sont échappés», de commenter, au lendemain de cette course, le pilote de 32 ans qui visait une troisième victoire à Trois-Rivières, après celles de 2015 et 2016.

Ray Junior Courtemanche termine 12e

Pour sa part, l’homme d’affaires Ray Junior Courtemanche, qui renouait avec la série NASCAR Pinty’s après six ans d’absence, a finalement terminé en 12e position après être parti de la 19e position.

«Un retour compétitif en NASCAR, comme je l’espérais. Un plaisir de vivre ce moment avec les fans, ma famille, mes amis, mes employés et mon équipe!  Merci à Team 3 Red/Ed Hakonson Racing d’avoir cru en ce retour, me confiant une place au volant de la voiture # 8», a écrit sur Facebook le pilote âgé de 51 ans qui sera, tout comme Kevin Lacroix, sur la ligne de départ lors de la prochaine épreuve en série NASCAR Pinty’s prévue pour le samedi 28 août, au circuit ICAR, à Mirabel.

Puis, le lendemain, deux autres courses seront disputées à Vallée-Jonction.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top