- PUBLICITÉ -

Alexis Lafrenière a préparé le but de la victoire devant les siens. (Crédit photo: Sylvain Charest)

L’Océanic sert une cinquième défaite de suite à l’Armada

Alexis Lafrenière et l’Océanic de Rimouski ainsi que l’Armada ont offert tout un spectacle, vendredi soir. Néanmoins, la Flotte a dû s’avouer vaincue dans un cinquième match de suite, cette fois par la marque de 3-2.

Les spectateurs ont été tenus en haleine jusqu’aux derniers instants de la joute. Colten Ellis a volé un tour du chapeau à Luke Henman. Avec quatre secondes à faire, une rondelle déviée de Katerinakis a refusé d’intégrer le filet en touchant le coin droit du poteau.

« On a fait des modifications à notre jeu et les joueurs l’ont bien exécuté. C’était moins naturel en première période, mais les joueurs ont pris leur rythme par la suite. Cette défaite fait plus mal que celle de 11-1 contre Rouyn-Noranda, avouait l’entraîneur Bruce Richardson. Les joueurs ont tout donné. Ils ont été disciplinés et physiques et ont donné moins de 30 lancers. »

Luke Henman a enfilé les deux buts de la troupe laurentienne au dernier tiers. Il a synchronisé son passage devant Ellis pour dévier le tir d’Aleksi Anttalainen. Avec cinq minutes à faire, il a complété la savante passe de Joël Teasdale qui prolonge sa séquence de matchs avec un point à huit.

« On a vu le vrai Luke. Il bougeait bien les pieds, protégeait bien la rondelle, il était menaçant et il avait la bonne attitude. Je suis content », tranchait Richardson.

« Je pense que j’aurais dû en avoir plus, spécialement à la fin, spécifiait Henman questionné sur sa performance. Teasdale a tellement fait un beau jeu. C’est frustrant parce que je crois qu’on devrait être sur la glace en train de disputer la prolongation. »

Puisqu’il est question de séquence qui s’est poursuivie, c’est également le cas chez Alexis Lafrenière qui prolonge la sienne à neuf joutes. L’Eustachois a préparé le terrain pour le but de Jimmy Huntington qui s’avérait être celui de la victoire.

« On est sorti fort dans les deux premières périodes. On a joué sur 200 pieds, a analysé Alexis Lafrenière. On a commis quelques revirements en première période, mais on s’est bien ajusté pour la fin de la rencontre. »

Rimouski s’est forgé une avance de deux buts au cours des premiers engagements grâce au 13e filet de Dmitry Zavgorodniy et le quatrième de Radim Salda.

« L’Armada a joué un gros match de hockey, précisait l’entraîneur de l’Océanic, Serge Beausoleil. On s’attendait à une troisième période ardue et ç’a été le cas. »

Fouettage en règle de Teasdale

La Flotte était déjà dans le coup malgré un déficit de 0-2 en milieu de période médiane. Joël Teasdale a changé le rythme du match avec une percutante mise en échec à l’endroit de Parker Bowman de l’Océanic. Ce dernier s’est défendu en jetant les gants face à Teasdale.

Par la suite, en fin de période médiane, Katerinakis a touché le poteau alors que l’Armada évoluait à quatre contre trois avant de poursuivre le tout au dernier tiers.

« La mise en échec m’a fouetté. Honnêtement, j’étais prêt à retourner jouer, lançait Bruce Richardson. Écoute, cette année, je ne savais pas que c’était dans son style de jeu, mais il est un dur. »

« Quand il assène une telle mise en échec et qu’il se bat, ça nous donne tellement de rythme, a raconté Henman. Tout le monde veut sortir et traverser le mur. Il est notre meilleur joueur. Il marque, passe et est excellent en désavantage numérique. Je ne peux pas dire suffisamment de bonnes choses sur lui. »

L’Armada reprendra le collier samedi pour son deuxième de trois matchs en moins de 48 heures.

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top