- PUBLICITÉ -

Résultats de recherche pour: Simon Marcil

La culture comme cheval de bataille pour le député Simon Marcil

Il s’en est passé des choses pour le député bloquiste Simon Marcil au cours des derniers mois. Entre Mirabel et Ottawa, des projets de loi et diverses prises de paroles qui ont défrayé les manchettes, il n’a pas perdu de vue son objectif principal, c’est-à-dire de défendre les intérêts du Québec au Parlement et une bonne partie du travail s’est faite en empruntant la voie de la culture, avec le projet de loi C-10, un «fait saillant majeur», dit-il, qui a marqué son travail des derniers mois.

Les libéraux plus isolés que jamais contre la loi 101, selon les bloquistes

La députée de Thérèse-De Blainville, Louise Chabot, le député de Rivière-des-Mille-Îles, Luc Desilets, et le député de Mirabel, Simon Marcil, ont salué l’appui historique de la Chambre des communes à l’application de la loi 101 aux entreprises sous juridiction fédérale hier lors du vote sur son projet de loi C-254.

Les députés bloquistes initient un débat sur la nation québécoise

À l’occasion du 30e anniversaire de la formation politique, le Bloc québécois a déposé, à la mi-juin, une motion afin que la Chambre des communes prenne acte de la volonté du Québec d’inscrire dans la constitution que les Québécoises et les Québécois forment une nation et que le français est la seule langue officielle et commune du Québec.

Fin aux paradis fiscaux: une motion du Bloc est adoptée par l’opposition

La députée de Thérèse-De Blainville, Louise Chabot, le député de Rivière-des-Mille-Îles, Luc Desilets, et le député de Mirabel, Simon Marcil, ont salué l’appui de tous les partis d’opposition à la motion du Bloc québécois demandant au gouvernement fédéral d’empêcher l’évitement fiscal des grandes entreprises dans les paradis fiscaux. Pour les députés bloquistes, la pression repose maintenant sur les épaules de Justin Trudeau.

Projet de loi sur le multiculturalisme: un rejet dénoncé par les députés du Bloc québécois

Luc Desilets, député de Rivière-des-Mille-Îles, Louise Chabot, députée de Thérèse-De Blainville, et Simon Marcil, député de Mirabel, dénoncent le rejet par tous les partis fédéraux du projet de loi de leur collègue et député bloquiste de Montcalm, Luc Thériault, visant à exclure le Québec de l’application du multiculturalisme canadien en faveur de son propre modèle d’intégration plus harmonieux et approprié des nouveaux arrivants.

- PUBLICITÉ -

Protection de la langue française: les élus bloquistes demandent l’appui d’Ottawa

Le Bloc québécois demandera à la Chambre des communes de souscrire à la démarche de promotion et de protection du français et de saluer officiellement les modifications constitutionnelles contenues dans le projet de loi 96 déposé par le gouvernement du Québec.

Motion sur la nation québécoise rejetée: les bloquistes ne baissent pas les bras

Yves-François Blanchet, chef du Bloc québécois, Louise Chabot, députée de Thérèse-De Blainville, Luc Desilets, député de Rivière-des-Mille-Îles, et Simon Marcil, député de Mirabel, forceront la tenue d’un vote par appel nominal sur la motion saluant la volonté de Québec d’inscrire dans la Constitution canadienne que les Québécoises et les Québécois forment une nation dont le français est la seule langue officielle et commune. Cette motion n’a pas reçu, plus tôt cette semaine, consentement unanime nécessaire pour son adoption.

Faillite d’entreprise: un projet de loi du BQ pour protéger le fonds de pension des travailleurs retraités

Louise Chabot, députée de Thérèse-De Blainville, Luc Desilets, député de Rivière-des-Mille-Îles, et Simon Marcil, député de Mirabel, se réjouissent que le projet de loi C-253 du Bloc québécois (BQ), visant à protéger les régimes de pension et d’assurance collective des travailleurs et retraités en cas de faillite d’entreprise, ait reçu l’appui des parlementaires pour qu’il soit étudié en comité.

Les députés bloquistes des Basses-Laurentides soutiennent la FADOQ

Les députés bloquistes des Basses-Laurentides, Louise Chabot (Thérèse-De Blainville), Luc Desilets (Rivière-des-Mille-Îles) et Simon Marcil (Mirabel), partagent les préoccupations du Réseau FADOQ et de sa présidente, Gisèle Tassé-Goodman, qui a publié une lettre ouverte pour dénoncer la volonté du gouvernement Trudeau de créer deux classes d’aînés en excluant les 65 à 74 ans de toute augmentation de la pension de vieillesse.

Le Bloc Québécois ne cautionne pas le budget

Le chef du Bloc Québécois, Yves-François Blanchet, et les députés Luc Desilets (Rivière-des-Mille-Îles), Simon Marcil (Mirabel) et Louise Chabot (Thérèse-De Blainville) ont voté avec tous les membres du caucus bloquiste contre le budget fédéral, conformément à leurs engagements envers les aînés et le réseau de la santé, les deux principaux exclus de cet exercice, jugent-ils.

- PUBLICITÉ -