- PUBLICITÉ -

Résultats de recherche pour: SEBL

Une rentrée rocambolesque pour les profs

«Nous ne sommes qu’à la deuxième semaine et les enseignants sont déjà épuisés ! J’ai rarement vu cela après une seule semaine de présence-élève», a lancé la présidente du Syndicat de l’enseignement des Basses-Laurentides (SEBL), Nathalie Bouyer,  qui affirme, en cette rentrée scolaire particulière, être de tout cœur avec les quelque 4500 enseignantes et enseignants du CSSMI qu’elle représente.

Benoit Charette se dit heureux de l’adoption de la loi 40

Le ministre de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques et député provincial de Deux-Montagnes, Benoit Charette, dit se réjouir de l’adoption du projet de loi 40 de son homologue à l’Éducation, Jean-François Roberge, modernisant ainsi la gouvernance scolaire. Rappelons que ce projet de loi abolit essentiellement les élections scolaires, transforme les commissions […]

Congédiement d’une enseignante: la CSSMI soutient que la liberté d’expression n’est pas en cause

La Commission scolaire de la Seigneurie-des-Mille-Îles (CSSMI), par l’entremise de sa directrice du Service des affaires corporatives et des communications, France Pedneault, a tenu à réagir à la manifestation du Syndicat des enseignants des Basses-Laurentides (SEBL) en arguant qu’elle «ne congédie pas du personnel sans des motifs raisonnables et que la libre expression ne fait pas partie de ces motifs.»

Congédiement d’une enseignante: le SEBL dénonce une «atteinte à la liberté d’expression»

Le Syndicat de l’enseignement des Basses-Laurentides (SEBL) a tenu, le lundi 10 décembre, au midi, une manifestation en soutient à Kathya Dufault, une enseignante et résidante de Lorraine, sujet d’un article paru le même jour dans le quotidien La Presse, stipulant que la Commission scolaire de la Seigneurie-des-Mille-Îles (CSSMI) souhaite procéder à son congédiement.

- PUBLICITÉ -

L’éducation s’invite dans la campagne électorale

L’éducation s’est invitée dans la présente campagne électorale, alors que le Syndicat de l’enseignent des Basses-Laurentides (SEBL) a organisé, le mercredi 12 septembre dernier, un débat réunissant quatre candidats des principales formations politiques en lice dans l’une des circonscriptions des Basses-Laurentides.

- PUBLICITÉ -