- PUBLICITÉ -

Résultats de recherche pour: cinéma

Anouk Deschênes: fixer l’objet dans sa forme définitive

Elle a le verbe bien abondant, Anouk Deschênes, pour quelqu’un qui, à l’école secondaire, redoutait à ce point les exposés oraux qu’elle parvenait à convaincre ses professeures de la laisser présenter ses sujets via le 7e art. Et elle a eu raison de croire qu’elle pourrait en faire un métier, elle qui a remporté un Iris, au dernier Gala Québec Cinéma, pour sa contribution à Manic, un documentaire fascinant signé Kalina Bertin.

Anouk Deschênes: fixer l’objet dans sa forme définitive

Elle a le verbe bien abondant, Anouk Deschênes, pour quelqu’un qui, à l’école secondaire, redoutait à ce point les exposés oraux qu’elle parvenait à convaincre ses professeures de la laisser présenter ses sujets via le 7e art. Et elle a eu raison de croire qu’elle pourrait en faire un métier, elle qui a remporté un Iris, au dernier Gala Québec Cinéma, pour sa contribution à Manic, un documentaire fascinant signé Kalina Bertin.

action et violence au menu

Mark Wahlberg et le réalisateur Peter Berg sont pratiquement devenus inséparables. Quatrième collaboration en presque autant d’années, depuis 2014, ils ont présenté «Le seul survivant» , «Crise à Deepwater Horizon» et «Le jour des patriotes» . Cette fois-ci, ce n’est pas un long-métrage basé sur des faits réels. Les événements se situent plutôt dans une […]

- PUBLICITÉ -

Un nouveau lieu de rassemblement au cinéma de Saint-Eustache

L’église Le Portail procédait à l’ouverture officielle de son tout nouveau site d’activités, au Cinéma de Saint-Eustache, le jour de Pâques, soit le 1er avril 2018. En effet, c’est plusieurs dizaines de croyants qui ont convergé vers la salle de projection #4, afin de célébrer la résurrection de Jésus, en marge d’une prière et d’une séance de réseautage se déroulant à l’entrée de l’institution eustachoise de divertissement.

Et Réal nous parle de La Bolduc

Le film arrivera sur nos écrans le 6 avril, et nous racontera la vie de Mary Travers, une Montréalaise qui a conjuré la Crise des années 1920 et 1930 en poussant la turlute à un degré tel que sa renommée aura traversé les époques, même avec un bouton sur le bout de la langue, même en portant un autre nom que le sien: La Bolduc.

- PUBLICITÉ -