- PUBLICITÉ -
Une tour à bureaux en bois d’ingénierie à Saint-Eustache

Photo Benoît Bilodeau – Les promoteurs, accompagnés de quelques invités, ont procédé à la traditionnelle pelletée de terre qui donne le coup d’envoi à la construction de la Tour Viridi à Saint-Eustache.

Une vue du nouveau bâtiment qui sera érigé à Saint-Eustache.

Une tour à bureaux en bois d’ingénierie à Saint-Eustache

La Tour Viridi sera construite au coût de 8 M$

Après Mirabel et Saint-Jérôme, les entreprises Guimond Construction et G2 Développement, en partenariat avec l’organisation Anges Québec, construiront une nouvelle tour à bureaux en bois d’ingénierie dans la région des Basses-Laurentides, cette fois à Saint-Eustache, sur un terrain situé à l’intersection des rues du Parc et Pépin, en bordure de l’autoroute 640.

Le bâtiment, qui portera le nom Tour Viridi (viridi, soit vert en latin), offrira en location une superficie totale de 36 000 pieds carrés répartie sur quatre étages. Il sera construit au coût de 8 M$ et devrait accueillir ses premiers locataires à partir du mois de septembre 2018, selon l’échéancier des travaux prévus.

Le lancement officiel de ce projet s’est déroulé le mercredi 4 octobre dernier. Pour l’occasion, les promoteurs, de même que le maire de Saint-Eustache, Pierre Charron, les représentants des députés Benoit Charette et Linda Lapointe, et la présidente de la Chambre de commerce et d’industrie MRC de Deux-Montagnes (CCI2M), Barbara Chillas, ont été invités à procéder à la traditionnelle pelletée de terre.

Une tour en bois lamellé-collé

La principale caractéristique du nouveau bâtiment consiste au fait qu’on y retrouvera pas, ou si peu, de métal ou d’acier. La Tour Viridi sera, en effet, construite en bois lamellé-collé, un procédé peu courant dans le secteur privé, mais qui a fait ses preuves dans le secteur public.

Un bâtiment tel que celui qu’on retrouvera à Saint-Eustache permet de réduire de 280 tonnes la production de CO2, ce qui représente l’émission de 94 voitures. Aussi, le bois lamellé-collé se veut un produit 100 % québécois et performant, autant au plan environnemental qu’au plan structurel, en plus de détenir plusieurs certifications écologiques.

En plus de contribuer à la performance environnementale globale de tous les types de bâtiments, le procédé de fabrication du bois de construction requiert moins d’énergie et est beaucoup moins polluant que d’autres matériaux (le béton, l’acier, etc.) ayant davantage d’impacts sur l’environnement.

«C’est notre troisième projet en bois dans les Basses-Laurentides en 24 mois, et chaque fois, nous tentons d’améliorer le concept avec, dans le cas de Saint-Eustache, beaucoup plus de fenestration» , a commenté Éric Guimond, président de G2 Développement et Guimond Construction, heureux de se retrouver maintenant à Saint-Eustache.

Les intervenants locaux ont, eux, tous tenu à saluer le sens de l’innovation des promoteurs de ce projet. «C’est une belle page d’histoire que vous écrivez aujourd’hui à Saint-Eustache» , a commenté, pour un, le maire Pierre Charron.

La CCI2M, future locataire?

De son côté, la présidente de la CCI2M, Barbara Chillas, a indiqué que la Tour Viridi constituera un ajout d’importance pour la ville de Saint-Eustache. «Cela démontre l’attractivité qu’a de plus en plus notre territoire» , a-t-elle signalé.

La CCI2M pourrait d’ailleurs devenir l’un des locataires du nouveau bâtiment. L’esquisse des croquis qui ont été vus sur place montrait, en effet, les logos de la CCI2M et de la Société de l’assurance automobile du Québec (SAAQ), dont le regroupement d’affaires est mandataire.

«Nous avons effectivement été courtisés et nous examinons cette opportunité. Mais il n’y a rien de signé. Avant d’annoncer quoi que ce soit, nous allons d’abord informer nos membres et nos employés» , a indiqué Mme Chillas, précisant qu’il y a encore quelques années au contrat de location qui lie la CCI2M à son actuel locateur, les Centres Beauward.

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top