- PUBLICITÉ -

(Photo Marilyne Léveillé) Dans ce projet, Caroline Lachance (à droite) peut compter sur le soutien de sa famille. Elle est ici accompagnée de son conjoint, Jean-Philippe Labbé et de ses enfants, Ariane et Charles-Alexandre.

Une épicerie vrac zéro déchet bientôt à Sainte-Marthe-sur-le-Lac

Une première épicerie vrac zéro déchet ouvrira ses portes ce printemps à Sainte-Marthe-sur-le-Lac. Avec Bocaux & co., la propriétaire, Caroline Lachance, souhaite permettre aux familles d'ici de faire des choix selon leurs valeurs et les soutenir dans leur transition vers un mode de vie plus sain et respectueux de l'environnement.

C’est au 2949, boulevard des Promenades, local 105, que cette nouvelle entreprise verra le jour. Les travaux d’aménagement des lieux progressent rondement, au grand bonheur de Mme Lachance, qui a bien hâte d’accueillir ses premiers clients.

Passionnée et bien organisée, celle-ci a soigneusement étudié chaque volet de son projet d’affaires, s’inspirant des meilleures pratiques dans le domaine, afin d’offrir à la communauté un grand choix de produits en vrac, locaux et/ou biologiques, bons pour la planète, la panse et le portefeuille.

«On préconise les produits sans emballage ou avec un emballage écoresponsable. Les gens attendent ça avec impatience, mentionne Caroline Lachance. On met aussi l’accent sur les entreprises locales et sur les produits biologiques.»

Les clients pourront apporter leurs propres contenants, utiliser des contenants consignés ou encore sélectionner des produits pré-emballés dans des contenants réutilisables. Le service des produits alimentaires sera principalement offert par les employés, en respect de règles d’hygiène très strictes.

Farine, avoine, tofu, viandes, produits laitiers, pains, miel, sirop d’érable, produits d’hygiène personnelle, produits ménagers, articles zéro déchet, tout cela sera disponible chez Bocaux et co. L’entreprise sera également un point de chute pour les Fermes Lufa, ainsi que pour les paniers de légumes de la Ferme Belle Roche.

«J’ai toujours eu cet intérêt-là pour l’écologie, le vrac, et je crois qu’on peut tous faire notre part pour aider. Je veux sensibiliser les gens, leur donner des outils, des trucs. L’idée, ce n’est pas de mettre de la pression, c’est de tendre vers le zéro déchet, en respect du rythme de chacun», affirme la propriétaire.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top