- PUBLICITÉ -
Une contribution remboursable de 750 000 $ est accordée à Neopharm Labs

Une Contribution Remboursable De 750 000 $ Est Accordée à Neopharm Labs

Une contribution remboursable de 750 000 $ est accordée à Neopharm Labs

Un laboratoire analytique de Blainville

Afin de permettre à l’entreprise Neopharm Labs d’augmenter sa capacité d’analyse en procédant à l’acquisition d’équipements de pointe, le gouvernement du Canada vient de lui consentir, via Développement économique Canada pour les régions du Québec (DEC), une contribution remboursable de l’ordre de 750 000 $. Déjà, en 2013, l’entreprise avait reçu de DEC une première contribution remboursable de 1 070 151 $.

Afin de permettre à l’entreprise Neopharm Labs d’augmenter sa capacité d’analyse, le gouvernement du Canada vient de lui consentir, via Développement économique Canada, pour les régions du Québec (DEC), une contribution remboursable de l’ordre de 750 000 $. Déjà, en 2013, l’entreprise avait reçu de DEC une première contribution remboursable de 1 070 151 $.

Plus précisément, Neopharm Labs, un laboratoire analytique situé à Blainville, et spécialisé dans l’analyse de produits pharmaceutiques et nutraceutiques, pourra procéder à l’acquisition d’un système de gestion de l’information des laboratoires (SIL). Cela contribuera à un accroissement du nombre d’analyses effectuées, tout en offrant aux clients commerciaux la possibilité d’effectuer le suivi des analyses à distance. Avec la réalisation de ce projet, l’entreprise se dit en bonne voie d’atteindre ses objectifs de croissance et d’accroître sa présence sur le marché nord-américain.

Création de 25 nouveaux emplois

L’ajout de cet équipement, grâce auquel Neopharm Labs sera en mesure d’opérer presque à 100 % sans papier, devrait entraîner la création de plus de 25 nouveaux emplois dans la région, lesquels s’ajouteront aux 165 déjà existants et aux 12 autres employés en poste à son entreprise de recherche à Boston, qu’elle a acquise en 2016.

Chaque mois, l’entreprise fondée en 1991 procède à quelque 20 000 tests de qualité, de nouveaux produits pharmaceutiques, ou encore, déjà existants afin de s’assurer de leur conformité. Il peut s’agir de produits cosmétiques, anti-cancer, contre le diabète ou destinés aux femmes enceintes, pour ne donner que ceux-là à titre d’exemples.

Une aide à des projets d’expansion

Le député de Thérèse-De Blainville, Ramez Ayoub, qui a procédé à cette annonce au nom du ministre de l’Innovation, des Sciences et du Développement économique et ministre responsable de DEC, Navdeep Bains, estime que l’aide financière sera utile pour les projets d’expansion que caresse l’entreprise de Blainville.

«Neopharm Labs mise sur des technologies de pointe et sur des équipements innovants pour augmenter son offre de service et pour faire croître l’entreprise. En alliant savoir-faire et technologie, cette PME a à cœur de devenir un leader du marché pharmaceutique dans une économie en pleine transformation. Je suis fier d’appuyer la croissance de Neopharm Labs, dont la réussite rejaillit sur toute la région» , a-t-il indiqué devant une vingtaine d’employés et le chef de l’exploitation de Neopharm Labs, Charles Grubsztajn.

«Nous sommes très fiers de vous partager, que depuis les deux dernières années, Neopharm Labs connaît une croissance exceptionnelle! Ce succès est attribuable en grande partie à l’engagement de notre équipe hautement qualifiée, à notre désir de se démarquer de la concurrence en offrant une expérience-client hautement personnalisée et par des investissements soutenus dans les technologies de pointe» , a justement déclaré M. Grubsztajn, qui s’est dit très reconnaissant pour l’appui obtenu par le DEC.

«Le financement obtenu sera investi de manière stratégique et responsable afin d’optimiser les retombées positives pour notre entreprise et s’assurer que nos employées aient tous les outils nécessaires pour bien servir nos clients et satisfaire les besoins grandissants de ces derniers» , a conclu ce dernier avant d’inviter M. Ayoub à une visite de l’entreprise.

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top