- PUBLICITÉ -

Photo Benoît Bilodeau – Suzie Poirier (à l’extrême gauche), en compagnie d’une équipe fébrile à rouvrir les portes de la salle è manger du restaurant Le Saint-Laurent.

Restaurant Le Saint-Laurent: Le souhait que les clients soient de retour et… compréhensifs

Avec la réouverture des salles à manger, le souhait de Suzie Poirier, copropriétaire avec son mari Éric De Cuyper du restaurant Le Saint-Laurent, à Saint-Eustache, c’est que les clients seront au rendez-vous et, surtout, sauront comprendre la situation.

Car, avec cette réouverture, effective depuis lundi dernier, la chose la plus difficile que Suzie Poirier aura à gérer, pense-t-elle, c’est le respect de la plage horaire d’une heure qui sera allouée à ses clients pour manger.

«Je leur recommande fortement, d’abord, de réserver au moins 24 heures à l’avance s’ils veulent avoir une table. Ils devront aussi arriver à l’heure car, passé 15 minutes, je devrais refiler leur table à d’autres clients qui attendront à l’extérieur. Et il faudra quitter la table après une heure. C’est sûr que j’ai peur de faire de la peine à des gens, de les décevoir», de raconter, la semaine dernière, la Gaspésienne d’origine qui a pris les rênes du restaurant Le Saint-Laurent en septembre 2015.

«On l’a échappé belle!»

Mais, s’il faut se fier au succès que Suzie Poirier et sa petite équipe ont connu depuis le 15 mai dernier, alors qu’a débuté, sur réservation également, le service de plats à emporter et en livraison, tout devrait bien se passer.

«Nous avons notamment proposé un menu constitué de 12 plats réconfortants à 12 $; ainsi qu’une table d’hôte avec entrée, repas principal, vin et dessert. Les gens sont tombés en amour avec le concept. Nous avons même livré sur un bateau. À la fête des Mères, nous avons proposé un panier cadeau de produits locaux qui a aussi connu tout un succès, alors que nous avons effectué plus de 150 livraisons. Nous nous attendions à une trentaine de livraisons. Pour la fête des Pères, on s’attend à dépasser les 150», de souligner Suzie Poirier qui avoue «l’avoir échappé belle» et «sauvé son restaurant» grâce à ces différentes initiatives.

Un panier cadeau qui survivra

Entre autres, le panier cadeau «Parce que je t’aime», dans lequel s’y trouve aussi, outre le repas et le vin, plusieurs petites attentions offertes avec la collaboration de commerçants d’ici, sera assurément conservé et même proposé aux clients pour souligner des anniversaires de naissance ou autres évènements qui leur sont chers.

Ces différentes initiatives, donc, auront non seulement permis à Suzie Poirier et au restaurant Le Saint-Laurent de se réinventer, de sauver la mise, mais aussi de conquérir une nouvelle clientèle.

«Oui, les clients réguliers ont continué à nous encourager, mais je dirais que plus de la moitié des commandes que nous avons livrées ou qui étaient pour emporter l’ont été pour de nouveaux clients», estime la restauratrice qui compte bien continuer à travailler avec acharnement.

«Il n’est pas question de baisser la tête!», dit-elle, encouragée par les centaines de messages d’appui et d’appréciation reçus à ce jour!

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Concours

concours-iga-lamoureux
- PUBLICITÉ -
Top