- PUBLICITÉ -
Un Iris pour Anouk Deschênes

Photo courtoisie ViPhotographie - Anouk Deschênes, récipiendaire de l'Iris du meilleur montage, catégorie «long métrage documentaire», dans le cadre du Gala Québec Cinéma.

Un Iris pour Anouk Deschênes

Cinéma Québec

La Thérésienne Anouk Deschênes s’est signalée dans le cadre du Gala Québec Cinéma, présenté en deux temps au cours de la dernière semaine.

Lors du Gala Artisans, tenu le mardi 29 mai, elle a remporté l’Iris du meilleur montage, catégorie «long métrage documentaire» , pour sa contribution au film de Kalina Bertin, intitulé Manic, une œuvre qui se trouvait d’ailleurs parmi les finalistes de la catégorie «meilleur long métrage» .

Kalina Bertin y aborde le sujet de la maladie mentale, à travers les troubles de bipolarité vécus dans sa propre famille, et fouille les archives familiales sur les traces de son père dont elle peint un portrait peu flatteur, celui d’un homme «plus que complexe, extrêmement manipulateur, menteur de haut vol et qui fut gourou, escroc séduisant et père de pas moins de 15 enfants.»

Contribution gagnante

Dans le cadre du Gala Québec Cinéma présenté sur les ondes de Radio-Canada, dimanche dernier, Anouk Deschênes était de l’équipe qui entourait le réalisateur Marc-Antoine Lemire, récipiendaire de l’Iris du meilleur court-métrage de fiction, pour son film intitulé Pre-Drink. C’est elle, d’ailleurs, qui en a réalisé le montage.

Si le nom d’Anouk Deschênes vous semble familier, c’est qu’il fut souvent mentionné dans ce journal, puisqu’elle excelle aussi à la clarinette. Elle est la fille des musiciens Jean Deschênes et Anne Lauzon, réputés pour leur engagement au sein de la Société de musique viennoise du Québec et qui œuvrent à faire connaître ce répertoire depuis bon nombre d’années.

 

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

Concours voyage au Melia Punta Cana Beach Resort
- PUBLICITÉ -
Top