- PUBLICITÉ -

Le député de Mirabel, Simon Marcil.

Une session parlementaire décisive pour le Québec selon Simon Marcil

Cette semaine, le député de Mirabel, Simon Marcil a repris le chemin d’Ottawa pour une nouvelle session parlementaire. D’entrée de jeu, le nouveau chef du Bloc Québécois, Yves-François Blanchet, a présenté trois priorités sur lesquels il entend défendre les intérêts du Québec soient l’environnement, l’économie et l’identité.

Pour le député de Mirabel, ces trois priorités touchent directement le quotidien des citoyens des Basses-Laurentides. «Nous avons devant nous un gouvernement qui dépense mal l’argent des Québécois et Québécoises, qui augmente les dommages fait à notre environnement et n’a que faire de notre identité québécoise», déclare le député de Mirabel.

Il rappelle que le gouvernement fédéral a mis la main sur l’oléoduc Transmountain au coût de 4,3 milliards de dollars, dont 1 milliard est payé par les Québécois. «Notre argent est dépensé pour un projet polluant dans lequel nous ne croyons absolument pas. D’un côté, les Conservateurs essaient de nous convaincre que c’est une bonne idée de faire passer un pipeline sur notre territoire et de l’autre, les Libéraux nous mentent concernant leurs efforts aux changements climatiques», de dire le député Marcil.

Il  ajoute: «En 2015, le gouvernement libéral de Justin Trudeau s’est fait élire en mettant l’environnement au centre de ses promesses et de ses engagements. Malgré ces trois années au pouvoir, la situation ne s’améliore pas et ne le fera pas tant et aussi longtemps que le Québec demeure dans un état pétrolier.»

Malgré le faible taux de chômage, l’économie est loin d’être en bonne santé sous le gouvernement libéral de Justin Trudeau selon l’élu de Mirabel. «Plusieurs exemples flagrants, dit-il, démontrent que la santé financière n’est pas importante pour le gouvernement comme par exemple: l’augmentation de la dette, l’augmentation du budget du Sénat, l’achat d’un pipeline et la baisse d’impôt pour les plus riches. Le pire, c’est que cette baisse d’impôt ne donne rien à 84% des contribuables de ma circonscription. C’est inacceptable!»

Priorités du Bloc

L’identité québécoise sera, bien entendu, au coeur des priorités du Bloc Québécois. «Le contrôle de notre immigration et une meilleure protection de notre langue française et nos valeurs propres sont des priorités qui seront portées par le Bloc Québécois cette session», a indiqué monsieur Marcil.

«En cette dernière session parlementaire, je vous assure que je continuerai à être fidèle au poste pour défendre la circonscription de Mirabel et le Québec dans le parlement d’Ottawa», conclut le député de Mirabel.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

Concours fête des pères
- PUBLICITÉ -
Top