- PUBLICITÉ -
On vise 530 donneurs à la collecte de sang de la Ville de Saint-Eustache

Photo Benoît Bilodeau – Le maire, Pierre Charron, la conseillère municipale, Nicole Carignan-Lefebvre, le porte-parole, Renaud Paquette, et Guillaume Demers, membre du comité organisateur, visent un objectif à la hausse pour la collecte de sang annuelle de la Ville de Saint-Eustache.

Photo Benoît Bilodeau – Sans le don de sang de 65 personnes, Renaud Paquette n’aurait jamais célébré, au mois d’avril dernier, son 30e anniversaire de naissance.

On vise 530 donneurs à la collecte de sang de la Ville de Saint-Eustache

Le mardi 3 juillet

Troisième en importance dans la grande région métropolitaine, mais la seule d’une telle envergure en période estivale, la collecte de sang de la Ville de Saint-Eustache visera à sa 44e édition, le mardi 3 juillet prochain, un objectif non pas de 500 donneurs, comme c’est l’habitude, mais bien de 530 donneurs.

Si cet objectif a été revu à la hausse, c’est pour souligner le 30e anniversaire de naissance du porte-parole de cette collecte de sang, Renaud Paquette; un anniversaire que celui-ci n’aurait sans doute pas eu l’occasion de célébrer n’eût été les dons de sang reçu à la suite d’une attaque à l’arme blanche dont il a été victime il y a près de deux ans.

Une histoire à donner les frissons

Et c’est toute une histoire, et à donner les frissons, que celui-ci a racontée à l’occasion d’une conférence de presse annonçant cette collecte de sang. Cette histoire survenue le 6 août 2016, qui avait commencé par une belle journée de golf avec une douzaine de ses amis et qui devait se terminer sans problème par un spectacle en plein air à Mirabel, a cependant tourné au cauchemar quand, pendant le feu d’artifice, Renaud Paquette a été poignardé à la cuisse, lui sectionnant du coup l’artère fémorale.

«J’ai perdu connaissance, je suis tombé sur le dos, je perdais énormément de sang et j’ai eu une importante chute de pression. Ça me faisait tellement mal que je voulais partir» , a rappelé, avec calme, le Blainvillois.

Visitez lamoisson.com
- Publicité -

En attendant les secours, un de ses amis, un résident de Saint-Eustache, réussit toutefois à freiner l’hémorragie. Renaud est transporté à l’Hôpital régional de Saint-Jérôme, où on estime ses chances de survie à une sur deux. L’opération, qui dure sept heures, lui sauve la vie. Puis, une deuxième opération est nécessaire pour éviter l’amputation de sa jambe, il est par après placé dans un coma provoqué durant cinq jours, durant lequel d’autres opérations seront nécessaires.

À son réveil, on lui apprend qu’il ne marchera sans doute plus jamais par lui-même et, pire encore, qu’il ne pourra donc plus pratiquer son métier de pompier «Le rêve d’une vie, celui d’être pompier, venait d’être brisé. Mais, ça m’a plutôt servi de motivation. J’allais recommencer à marcher, coûte que coûte» , de mentionner celui qui a alors amorcé une longue période de réhabilitation. Et avec succès puisqu’il a retrouvé depuis la faculté de marcher et même de réintégrer, et cela depuis le 23 août 2017, sa caserne de pompier à Montréal.

Une vie redevable à 65 donneurs

Au cours de son hospitalisation, celui qui a fêté ses 30 ans le 28 avril dernier a reçu une grande quantité de produits sanguins lors des 11 interventions chirurgicales qu’il a subies, dont 10 à la jambe, et on estime qu’il doit sa vie à environ 65 personnes qui ont pris une heure de leur temps pour donner du sang.

«Je dois aujourd’hui la vie aux donneurs de sang. Des gens qui, dans le pur anonymat, m’ont sauvé la vie. C’est pourquoi je vous convie à faire un précieux don de sang» , de dire le porte-parole qui entend être l’un de ces 530 donneurs le 3 juillet prochain.

Tant le maire Pierre Charron que la conseillère municipale Nicole Carignan-Lefebvre, membre du comité organisateur, ont loué le courage de Renaud Paquette. «C’est certes un témoignage qui nous sensibilise à la cause, et encore plus en période estivale alors que les besoins sont criants. Ce que Renaud a vécu en est une belle preuve» , a dit, pour un, le maire de Saint-Eustache.

Cette collecte de sang se déroulera donc le mardi 3 juillet, de 10 h à 20 h 30, à l’école secondaire des Patriotes, située au 99, rue Grignon, à Saint-Eustache.

Enfin, il est possible de lire l’histoire complète de Renaud sur la page Facebook de la collecte de sang, à l’adresse [http://www.facebook.com/CollecteDeSangSaintEustache], où s’y trouve aussi où une foule d’informations sur le déroulement de cette journée et le don de sang.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top