- PUBLICITÉ -

Le projet initié par Joan Simard vise aussi à rendre hommage à Hervé Doucet, un grand protecteur des animaux abandonnés.

Le projet d’un refuge pour animaux abandonnés est relancé à Saint-Eustache

De retour à Saint-Eustache après avoir séjourné quelques années dans les Hautes-Laurentides, Joan Simard relance son projet d’un refuge pour animaux abandonnés, mais aussi pour leurs maîtres qui se trouvent sans abri. À cet effet, une réunion aura lieu ce dimanche 1er décembre pour les personnes intéressées à prendre part à ce projet.

Celle qui initié ce projet à la suite du décès, en 2011, d’Hervé Doucet, du duo Charlotte et Hervé, souhaitait aussi, par la même occasion, lui rendre hommage et rappelé qu’il avait été lui-même un grand protecteur des animaux. En effet, l’artiste multidisciplinaire des arts de la scène était, de son vivant, un fervent défenseur des animaux abandonnés.

Il aurait, raconte-t-on, hébergé ou aidé près de 35 000 chats et chiens au cours de sa vie, partout où il passait, que ce soit au Nouveau-Brunswick, en Ontario ou au Québec. Un parc canin, inauguré au mois d’octobre 2013, porte d’ailleurs son nom sur la 15e Avenue, à Deux-Montagnes.

Une «chaîne humaine de bonté»

Ceci dit, Mme Simard dit appréhender le pire pour les sans-abris, les jeunes dans la rue et leurs animaux cet hiver. Aussi, souhaite-t-elle qu’un refuge puisse être mis à leur disposition dans le Vieux-Saint-Eustache ou à Deux-Montagnes, ville où a vécu Hervé Doucet pendant une trentaine d’années et où vit toujours sa conjointe Charlotte Lapointe.

«Nous avons appris que cet hiver sera une année record de froid, du jamais vu en 30 ans. C’est pourquoi je lance un cri du cœur aux gens d’affaires, aux politiciens, aux grandes chaînes de magasin, à tout le monde en fait, pour nous fournir de l’aide et ainsi aider notre prochain», de mentionner Mme Simard qui mentionne pouvoir toujours compter sur l’appui de Charlotte Lapointe et de ses amis artistes et chanteurs.

L’aide peut se traduire par du temps offert bénévolement lors de corvées pour la préparation de repas, de dons de nourriture, de linge, de cartes-cadeaux et de marchandises diverses, énumère Mme Simard à titre d’exemples.

Les personnes intéressées à contribuer à cette «chaîne humaine de bonté», comme aime le dire Joan Simard, sont donc invitées à se rendre, ce dimanche 1er décembre, à compter de 12 h 30, au Café Mina, situé au 104, rue Saint-Eustache, dans le Vieux-Saint-Eustache. Il est aussi possible de communiquer avec l’instigatrice du projet au 438 221-3819.

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top