- PUBLICITÉ -
Agents de la SQ, forces armées canadiennes, pompiers... Les services d'urgence sont sur place.
Le personnel d'Hydro-Québec est aussi présent.
D'importants travaux sont actuellement en cours.
D'importants travaux sont actuellement en cours.
Les policiers dirigent la circulation sur le Chemin d'Oka et le boulevard des Promenades.
Il y a présence policière au coin du boulevard des Promenades et de la rue du Golf.
Les citoyens peuvent constater un nombre important de véhicules sur la rue Louise. Des travaux sont actuellement en cours dans la zone touchée par les inondations.
(Photo Facebook - Sainte-Marthe-sur-le-Lac) - L'avis d'évacuation publié par la ville sur Facebook.

Inondations: Plus de 5 000 personnes évacuées à Sainte-Marthe-sur-le-Lac

Une digue a cédé sous la force de l’eau, à Sainte-Marthe-sur-le-Lac, le samedi 27 avril au soir, peu avant 19 h. C’est finalement plus de 2 500 résidences qui ont été évacuées d’urgence, ce qui représente plus de 5 000 individus. En ajoutant les habitants qui ont dû être évacués de manière préventive, on dénombre un total de plus de 6 500 personnes forcées de quitter leur domicile, donc environ le tiers de la population totale de cette ville de la MRC de Deux-Montagnes.

Soulignons que la Sûreté du Québec (SQ) a mobilisé initialement une cinquantaine d’agents et un hélicoptère en assistance aux autorités locales et voisines, pour l’évacuation des citoyens touchés. Peu après les événements, bon nombre de véhicules d’urgence ont emprunté l’autoroute 640, direction ouest, afin de prêter main-forte sur les lieux.

Aux dires de la SQ, sur Twitter, c’est finalement plus de 200 membres de la Sûreté du Québec qui furent déployés à Sainte-Marthe-sur-le-Lac «Un véhicule tout-terrain amphibie de type Argo, trois embarcations et le poste de commandement mobile (PCM) seront également utilisés pour cette opération d’urgence.»

L’armée canadienne est également sur place, alors que la ministre provinciale de la Sécurité publique, Geneviève Guilbault, a indiqué, toujours sur Twitter, que «dix services de police et dix services incendie ont notamment été appelés en soutien à la municipalité».

Les résidants évacués étaient dirigés, entre autres, vers l’aréna Olympia de Deux-Montagnes. Les gens pouvaient y trouver de l’information, de l’hébergement et des services d’urgence. Des bénévoles de la Croix-Rouge étaient aussi sur place.

Évacuations

Rappelons que la rupture d’une digue végétale, samedi soir, a forcé une première évacuation de plus de 700 domiciles situés de la 20e à la 27e avenue.

«Les élus, les policiers, les pompiers, les militaires, les employés municipaux et des représentants de la Direction régionale de la sécurité civile et de la sécurité incendie s’activent pour assurer votre sécurité, notamment de manière préventive. Aussi, les militaires et les experts sont à analyser la brèche dans la digue végétale afin d’identifier l’intervention la plus efficace», mentionnaient les responsables de la Ville de Sainte-Marthe-sur-le-Lac, sur les réseaux sociaux.

La Ville laurentienne a dû finalement déclarer l’état d’urgence. D’autres centaines de citoyens devaient évacuer: «un ordre d’évacuation vise les secteurs de la 1re avenue à la 20e avenue au sud du chemin d’Oka, de la 20e avenue à la 45e avenue au sud de la rue Louise, ainsi que dans le quadrilatère formé entre la 32e avenue et la 45e avenue et entre la rue Louise et la rue Provost, inclusivement», annonce-t-on, sur Facebook.

«La ville demande à tous les citoyens de ne pas utiliser leurs toilettes jusqu’à nouvel ordre en raison du potentiel de refoulement», ajoutent les autorités locales.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top