- PUBLICITÉ -

Les maires de Saint-Joseph-du-Lac et Pointe-Calumet, Benoit Proulx et Sonia Fontaine, sur le site de construction de l’infrastructure de filtration d’eau.

Filtration d’eau: le projet est subventionné à 80 %

Saint-Joseph-du-Lac et Pointe-Calumet

Les conseils municipaux de Saint-Joseph-du-Lac et de Pointe-Calumet sont heureux d’annoncer que les travaux visant la construction d’une infrastructure de filtration d’eau à la station d’eau potable, débutés en juin 2020, bénéficient de subventions gouvernementales totalisant 80 % des coûts de ce projet de 3 M$.

Les gouvernements fédéral et provincial investissent tous deux plus de 1,3 M$ pour la mise en place de cette infrastructure, un dossier qui, depuis 2018, a nécessité une grande coordination, particulièrement en raison de sa localisation sur le site protégé du parc d’Oka.

«Le conseil municipal et moi nous réjouissons de cette collaboration exceptionnelle avec la municipalité de Pointe-Calumet, la municipalité d’Oka, l’administration du parc d’Oka et la communauté autochtone de Kanesatake, qui ont adhéré à notre vision et saisi l’importance de l’enjeu. De surcroît, je souligne que la réalisation de ce projet n’aurait pu être possible sans les généreuses aides financières dont nous bénéficions, et je tiens à remercier les gouvernements pour cet appui majeur», exprime le maire de Saint-Joseph-du-Lac, Benoit Proulx.

La mairesse de Pointe-Calumet, Sonia Fontaine, abonde dans le même sens. «Je tiens à remercier l’ensemble des collaborateurs associés à ce projet qui nous tient tous à cœur. Il est primordial de s’assurer du bien-être de nos citoyens en leur offrant une qualité d’eau saine et sécuritaire. Nous comprenons que les épisodes d’eau colorée peuvent rapidement devenir des événements anxiogènes, alors tous les efforts vont dans la même direction afin d’enrayer le problème», dit-elle.

Une aide précieuse

Les subventions accordées proviennent, du côté de Québec, du Fonds pour l’infrastructure municipale d’eau (FIMEAU). La portion fédérale s’inscrit, par ailleurs, dans le cadre du volet Infrastructures vertes du plan Investir dans le Canada.

«Je me réjouis de cette aide financière qui permettra aux citoyens de Saint-Joseph-du-Lac et de Pointe-Calumet de bénéficier d’une eau potable de qualité. Notre gouvernement tient à soutenir les municipalités dans la réalisation de projets porteurs, comme celui-ci, qui font une réelle différence sur les milieux de vie d’aujourd’hui et de demain», a fait savoir la ministre responsable de la région des Laurentides, Sylvie D’Amours.

«Des infrastructures d’eau modernes et efficaces sont nécessaires pour favoriser des collectivités saines et résilientes partout au Québec. Le plan d’infrastructure du Canada permet d’investir dans des milliers de projets, de créer des emplois partout au pays et de bâtir des collectivités plus fortes», ajoute la ministre de l’Infrastructure et des Collectivités, Catherine McKenna.

Un système de filtration biologique sous-pression éprouvé

Rappelons que le bâtiment de 2 000 pieds carrés en construction à la station d’eau potable servira à accueillir un système de filtration biologique sous-pression. Cette technologie est basée sur un procédé de démanganisation biologique, qui utilise certaines bactéries spécifiques qui se nourrissent de l’oxydation du manganèse, réduisant ainsi considérablement le taux de manganèse pouvant atteindre le réseau d’aqueduc.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top