- PUBLICITÉ -

Photo Benoît Bilodeau – Le nouveau chef du Parti Patriote, Carl Brochu.

Dévoilement à Saint-Eustache: le Parti Patriote a un nouveau chef

Formation politique qui entend être sur les rangs lors des prochaines élections fédérales pour promouvoir et agir pour l’indépendance du Québec, le Parti Patriote a dévoilé le nom de son nouveau chef. Il s’agit de Carl Brochu qui s’est présenté, lors de cette annonce tenue à l’arrière de l’église Saint-Eustache, comme étant un «passionné du Québec».

En choisissant Saint-Eustache pour dévoiler ce nom, la formation politique souhaitait «honorer la mémoire des patriotes, lesquels ont osé se tenir debout contre l’empire britannique». «En choisissant de tenir notre événement sur le site de l’église Saint-Eustache, nous désirons aussi rendre hommage aux patriotes morts au combat à l’intérieur de l’édifice tandis qu’ils étaient assiégés par les troupes anglaises», d’indiquer le Parti Patriote dans son invitation à ce dévoilement.

Âgé de 51 ans, marié depuis plus de 25 ans et père de trois garçons, le nouveau chef a indiqué, devant une poignée de personnes, qu’il a choisi, en acceptant ce poste, d’offrir une partie de sa vie à défendre les intérêts du Québec.

«L’impasse dans laquelle se trouve le mouvement souverainiste depuis le référendum de 1995 me préoccupe au plus haut point. Malheureusement, certains leaders ont abandonné le combat», a notamment mentionné, le samedi 12 juin dernier, celui qui a déjà été membre du Parti québécois et du Bloc québécois. Il a aussi été candidat, lors des dernières élections provinciales, pour le parti Citoyens au pouvoir.

Agir sur les scènes fédérale et provinciale

Créé en 2019, le Parti Patriote entend, a fait savoir son président-fondateur Donald Proulx, présenter de 20 à 25 candidats afin que le nom de la formation soit visible sur le plus grand nombre de bulletins de vote possible. On souhaite, bien sûr, recruter un candidat dans la circonscription de Rivière-des-Mille-Îles, de laquelle Saint-Eustache fait partie. La formation a aussi pour ambition d’être présente sur la scène provinciale lors des prochaines élections.

Est-ce que la présence du Parti Patriote risque de diviser les forces indépendantistes, que ce soit à Québec ou à Ottawa?

«La question qu’il faut se poser, c’est: est-ce que les partis indépendantistes présentement sont vraiment indépendantistes? Poser la question, c’est y répondre. C’est la raison pour laquelle j’ai créé le Parti Patriote car je trouve qu’on ne fait pas assez la promotion de l’indépendance et qu’on ne met pas l’indépendance de l’avant. Martine Ouellet a voulu le faire avec le Bloc québécois et on sait ce qui s’est passé. Elle s’est fait carrément tasser par l’establishment. On s’interroge donc beaucoup sur le mouvement indépendantiste depuis 25 ans. On dirait que le combat est à recommencer au complet», de répondre, enfin, M. Proulx, qui croit que le Parti Patriote saura, lui, redonner «le goût de l’indépendance aux Québécois».

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top