- PUBLICITÉ -
Deputee Damours

La députée provinciale de Mirabel, Sylvie D’Amours.

Budget provincial à venir, la députée Sylvie D’Amours fait état de ses attentes

À moins d’une semaine du dépôt du prochain budget du ministre Carlos J. Leitão, la députée provinciale de Mirabel, Sylvie D’Amours, a tenu à faire état de ses attentes.

Celle-ci dit, en fait, espérer que le gouvernement du premier ministre Philippe Couillard aura pris bonne note des enjeux qui ont fait les manchettes dans l’actualité régionale au cours des dernières semaines. Et celle-ci en a trois très précisément à l’esprit.

Internet haute vitesse

D’abord l’accès à l’Internet haute vitesse. Dans ce dossier, Mme D’Amours estime qu’il y a un travail de sensibilisation à faire puisque les gouvernements et certains citoyens pensent à tort que tous les secteurs sont desservis. Pourtant, dit-elle, plusieurs endroits au sein même de la Communauté métropolitaine de Montréal en sont dépourvus.

«Le prochain budget se doit de contenir une enveloppe suffisante avec des critères d’admissibilités simples pour donner rapidement aux citoyens l’accès à Internet haute vitesse», d’exiger, par voie de communiqué de presse, la députée de la Coalition Avenir Québec (CAQ).

Congestion routière

Sur le dossier de la congestion routière, Mme D’Amours est d’avis que celui-ci n’a guère progressé depuis le 7 avril 2014, alors que quatre ministres de Transports se sont relayés à ce poste.

«Pendant ce temps, la circonscription de Mirabel a connu la deuxième plus forte croissance démographique du Québec ce qui aggrave la situation. Plusieurs secteurs du réseau secondaire sont gravement affectés, comme les secteurs du Domaine-Vert, de Saint-Augustin, Saint-Canut et Saint-Janvier. De plus, la pression sur les autoroutes 13 et 15 s’accentue sans qu’aucun projet vienne donner espoir que la situation s’atténue», de déplorer Sylvie D’Amours, qui dit croire que le nouveau ministre des Transports est «plus sensible» à cet enjeu et qui dit espérer «qu’il a su convaincre son collègue des Finances d’injecter d’importantes sommes dans son prochain budget pour ce dossier

Valorisation agroalimentaire

Enfin, en ce qui a trait à la valorisation agricole, la députée de Mirabel estime que le gouvernement doit affirmer son leadership dans ce dossier par une approche structurante. «Soyons proactifs et accompagnons davantage nos agriculteurs, ça ne peut qu’être bénéfique pour la vitalité de nos régions. Mes attentes sont probablement trop élevées pour le prochain budget, mais je ne demande qu’à être surprise!», d’indiquer celle-ci.

Presque quatre années jour pour jour après son élection, Sylvie D’Amours croit qu’il est grand temps que le gouvernement investisse pour la circonscription de Mirabel et sa région.

«Je l’ai dit et je le répète, les investissements pour nos services doivent s’arrimer à la population qui réside ici, surtout lorsque la démographie augmente de manière si forte. Dans une large mesure, tous les citoyens de Mirabel sont affectés par l’un ou l’autre des déséquilibres budgétaires pour la région», de conclure la députée de Mirabel.

 

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top